18/02/2020  |  5307 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 17/02/2020 à 18:04:01
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
BUM

Cheveu
Born Bad Records/l’Autre Distribution - 4 février 2014

Pour le choix d’un nom de groupe, celui de Cheveu est judicieux. Pas le mot « Poil » car trop punk rock, pas « Hair » car trop new wave, pas « Tif », car automatiquement on demandera « où est Tondu ? ». Non, Cheveu c’est nickel (et propre, pas besoin d’entretien) pour ce trio rock de Paname qui a du volume (sonore) et de l’épaisseur (créative). Pour ce 3ème album, Cheveu a concocté 10 titres insolents, savoureux, et surtout cet album « à la coupe branchée » remplacera vos 5 fruits et légumes journaliers, car ici c’est 100% vitamine bio qui donne le sourire et surtout la banane ! Parmi les titres en anglais et en français on trouve un joyeux mix foutraque de (post) punk (influence Devo, Stranglers), de new wave (parfois la guitare sonne Cure), de son synthétique à la Philip Glass (sur le titre Polonia) et pleins de tubes (Albinos, Juan In A Million et Madame Pompidou) qu’on reprendra fièrement en cœur, le doigt levé vers la bibine. La force de Cheveu est de composer des morceaux « fauchés » qui sonnent divinement bien, avec toujours cette mélodie accrocheuse, malgré la voix grave (mais juste) du chant. Sur chaque titre, il y a cette petite touche insolente, à la fois évidente à l’oreille et donc pas si facile que ça à créer. L’autre force de Cheveu est de garder cette fraicheur juvénile, car avec ses airs de cracha punk, se cache en vérité des purs fans de pop music.
Lors du festival Sonic Protest, Cheveu avait donné un concert avec Winter Family dans l’Eglise Saint-Merri à Paris. Ils prolongent leurs collaborations, Xavier Klaine joue sur l’album de l’orgue enregistré à l’Eglise. Le trio a aussi de nouveau fait appel à Maya Dunietz pour arranger les chœurs. Orgue, chœurs, oui Cheveu rajoute du volume dans son punk garage au «cheveu » court. Que dire de plus, à part que ce 3ème album est une belle pépite sonore, et qu’une fois de plus la pochette est réussie. Que dire de plus, à part que Cheveu fait partie des meilleurs groupes français, européens, anglo-saxons et inter galactiques. Que dire de plus, à part qu’il faut absolument écouter cet album qui n’a pas de poil à l’intérieur de la rondelle.


www.cheveuland.com/
www.bornbadrecords.net/artists/cheveu/

chronique publiée le 22/01/2014


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire