27/01/2020  |  5295 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 24/01/2020 à 09:56:16
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
You’re Mine Again

Nick Grey & The Random Orchestra
Milk & Moon Recording/Zimbalam - 3 juillet 2014

Quelque part pars entre le David Bowie des années glam 70’s et le cabaret berlinois style Crime & The City Solution, le dandy Nick Grey pointe son habit feutré sur un univers néo romantique. Ce baladin qui partage sa vie entre le Sud de la France et le Canada à Montréal, a pas mal d’activités entre ses divers projets (230 Divisadero, 48 Cameras, Tex La Homa) et des collaborations avec les maestros Martyn Bates et Charlemagne Palestine. Ses divers projets ont apporté à Nick Grey, un univers singulier qui mélange musique new-wave, pop cérébral, folk épique et sonorités électro orchestrales, d’où l’accompagnement du Random Orchestra. Un "orchestre" de 4/5 personnes qui donnent une dimension lunaire aux compos de Nick Grey. Ici beaucoup d’harmonies, d’envolées épineuses, où un chevalier peut vous attraper au vol et vous déposer au pied d’une demoiselle prête à vous séduire. Hors du temps et des modes, Nick Grey et le Random Orchestra risquent de vous emmener loin, très loin dans une épopée qui mélange lyrique et cabaret.
Si les textes de l’album sont en anglais, il est a noter que la note de fin est chantée en français par la belle voix de Sarah Maison pour le titre Enchantée. Frisson garanti.
Au final You’re Mine Again est une belle œuvre intemporelle.




www.nick-grey.com/
fr-fr.facebook.com/pages/Nick-Grey/34326993094
www.youtube.com/watch?v=u4wZ72ixYd0

chronique publiée le 30/07/2014


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire