18/02/2020  |  5307 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 17/02/2020 à 18:04:01
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
There Is A Storm

Paris
Ekler’o’shock - 26 janvier 2015

Si le titre Paris a été en 1984 un tube de Taxi Girl, Paris en 2015 est devenu le nom d’un groupe… parisien. Les précédents noms Parade et Dior ont été abandonnés pour diverses raisons. Paris est le nouveau projet de Nicolas Ker (Poni Hoax), ici accompagné de Mike Theis, Arnaud Roulin et Maxime Delpierre.
Ne vous fiez pas à la pochette sobre de l’album. Si le nom Paris est écrit en petit et le titre en ENORME sur fond noir, derrière ce graphisme minimaliste (apparemment un hommage à la pochette White Light/White Heat du Velvet Underground) il y a beaucoup de flamboiement. Une voix en avant assez possédée, un peu maniérée. Un son cold, parfois proche du baroque, histoire de rendre ce 1er album aussi grandiloquent que l’ouverture du chapitre d’un péplum. Le style de Paris nous plonge (attention à ne pas se noyer) en plein cœur de la new wave avec une touche de techno. Entre New Order, Depeche Mode, Simple Minds Marc Almond et The Sound, Paris, vêtu en noir de cérémonie, martèle les 9 titres de l’album avec fierté et assurance. Le résultat donne un brûlot décomplexé où rien ne pourra atteindre les envolées lyriques, les messes sonores où le relief des vitraux vient illuminer la noirceur des textes. Oui cet album a beaucoup de classe et d’élégance. Paris ville lumière, Paris libéré, Paris : P.A.R.I.S.

Release Party avec Paris le 7 février au Point Ephémère à… Paris.


fr-fr.facebook.com/parissubways
fr-fr.facebook.com/ekleroshock

chronique publiée le 27/01/2015


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire