15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Mutilator Defeated At Last

Thee Oh Sees
Castle Face/Differ-ant - 25 mai 2015

Depuis 2006, le groupe Thee Oh Sees a composé 14 albums, 18 EP’s, plus des compilations et collaborations, autant dire qu’en moins de 10 ans, Thee Oh Sees possède une discographie très conséquente. Si le groupe continu sur cette lancée, il va pouvoir rivaliser avec The Fall (+ de 50 albums en 40 ans, et ce n’est pas fini). Autre point commun avec The Fall , c’est le leader charismatique. Si les formations changent, le groupe reste le « bébé » du chanteur/musicien/compositeur, soit Marc E Smith pour The Fall et John Dwyer pour Thee Oh Sees. Enfin, malgré le nombre d’albums, la qualité reste toujours au rendez-vous. Confirmation avec ce Mutilator Defeated At Last (avec à 90% un changement de personnel) qui contient 9 titres pour 33 minutes de rock indé sous prozac. Ici, la tension est palpable. Pas de tubes à proposer aux majors, juste de l’éclaboussure qui tient en halène l’amateur de son électrique. Tel un artisan, Thee Oh Sees conçoit le rock indé avec une liberté folle à rendre jaloux ceux qui sont coincés avec un contrat (quoi qu’en 2015, vu le marché du disque, beaucoup de groupes volent de leur propre ailes). Donc en seulement 9 titres, Thee Oh Sees avec une légèreté insolente, mélange rock garage avec noise, after punk, new wave, glam, rock heavy (au riff proche de Hendrix), psyché, prog et pop sans la moindre fausse note. Bref que du bonheur ! Oui Thee Oh Sees est un des groupes majeurs des années 2000. On est prêt à s’enfiler 10 nouveaux albums de ce calibre en moins de 12 mois !


www.theeohsees.com/
www.castlefacerecords.com/

chronique publiée le 16/08/2015


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire