29/01/2020  |  5296 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 27/01/2020 à 17:39:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Music Complete

New Order
Mute - Septembre 2015

Premier véritable album sans Peter Hook (emblématique et légendaire bassiste) depuis Waiting For The Sirens Call (2006), on pouvait légitimement se poser la question de la viabilité d’un tel projet compte-tenu de l’héritage quasi-latifundiaire du quatuor mancunien. Réduire la carrière de New Order au seul duo Hook-Sumner peut paraître réducteur ; mais force est de constater que les lignes de basses de Hooky sont aussi incontournables dans le dictionnaire du Rock que les circonvolutions des derviches tourneurs. Les nouvelles générations qui découvriront ce nouvel opus crieront aux génies, mais les plus anciens qui comme moi, connaissent par cœur leur pédigrée, maugréeront sur ces ex-punks finalement rentrés dans le rang. Cet album est à l’image du magistral livre de James Nice« La Factory : Grandeur et décadence de Factory Records », paru en 2011, une descente pleine de sueurs et de larmes dans l’histoire de la Pop music anglaise des 30 dernières années. Epitomé avérée de Dance-music et de Pop, les producteurs invités ne s’y sont pas trompés, de Richard X en passant par Tom Rowlands des Chemical Brothers, les morceaux electro-techno qui composent cet album, sentent bon le grand écart divin Moroder-Kraftwerk-Chic-New Order (circa 1983-1985)- Donna Summer-Marshall Jefferson-Mr Fingers-Depeche Mode-UNKLE-Chemical Brothers ; la boucle est bouclée ! Invité surprise sur Stray Dog, Iggy Pop, montre que New Order n’est plus tout à fait New Order, puisque c’est la première fois qu’un invité aussi prestigieux chante(ou plutôt, parle) et s’impose sur un album comme si New Order était devenu une marque de fabrique et pouvait se (com)plaire et s’autoriser des Guest Stars de luxe du calibre d’Iggy. Music Complet porte parfaitement son nom. Pour une fois, le légendaire amateurisme et l’indéniable génie artistique du groupe se sont mués dans un certain conformisme, élégant et chatoyant.


www.neworder.com/

chronique publiée le 27/09/2015


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire