08/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
RedBlack & Blue

Sate
Cristal Records/Sony - 07 Octobre 2016

Attention, chaud devant, la « miss » Sate arrive avec sa voix de diva de la soul, avec des plumes dans les cheveux. Sate a une voix à faire trembler l’espace qui l’entoure. Soul, blues et rock, sa musique est tout en feu, tant les riffs et la tension sont dans le rouge. Ce premier album, qui est une compilation de ses trois EP, raconte l’histoire de trois femmes. Pas n’importe lesquelles pour Sate, car il s’agit de sa mère (la chanteuse Salomey Bey), sa fille et sa sœur. Et comme Sate est une poète, les trois femmes sont symbolisées par trois animaux : le rouge-gorge, la panthère noire et le papillon morpho bleu. Ce qui étonne dès la première écoute, c’est toute l’énergie sauvage qu’il y a dans sa voix et sa musique. Faut dire que sa mère a depuis 5 ans, la maladie d’Alzheimer, ce qui explique en partie la rage, l’envie de hurler de Sate. Car du souffle et du son il y en dans ce RedBlack & Blue. Son style est quelque part la rencontre entre le rock heavy 70 de Led Zeppelin avec l’intensité de Jimi Hendrix en prime, la soul psyché et acid de Funkadelic et les voix emportées de Marlena Shaw et Tina Turner époque Ike. Avec un tel album rempli à ras bord de blues écorché, Sate devrait rapidement se faire remarquer auprès du grand public.


stateofsate.com/
www.cristalrecords.com/cristalrecords/fr/773

chronique publiée le 28/10/2016


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire