18/02/2020  |  5307 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 17/02/2020 à 18:04:01
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Unlimited

Mecano
Out Of Print - 11 novembre 2016

En 1980, sortaient deux EP du groupe hollandais Mecano (à ne pas confondre avec le groupe pop FM espagnol) avec pour titres Subtitled et Untitled. Ce style de titres restera leur marque de fabrique. Ces deux EP se retrouveront compilés par le label français Divine sous le nom de Retitled qui sortira en 1983 en vinyle 33t avec un 45t bonus, puis le 1er album Autoportrait. En ce début des années 80, Dinive est un label d’excellence qui a sorti des groupes « européen » de qualité, tels que Minimal Compact – Dick Polack/Mecano a joué avec eux au Bataclan en mars 1983- , Tuxedomoon (ce groupe américain était exilé en Belgique), Fra Lippo Lippi (Norvège), Flue-avec un ex-membre de Mecano- (Hollande), Complot Bronswick -qui reprendra le titre Untitled sur un single-, End Of Data (France), Blurt (Angleterre) et bien d’autres.

Mecano avec ses deux EP en poche va porter le son post punk vers un degré théâtral des plus étonnants. Mené par le colosse Dick Polack, Mecano sera comme TC Matic, Minimal Compact, Simple Minds-du début- et Marquis de Sade, le style de groupe à fusionner avec le rock une forme de prestance à la fois punk et théâtrale. La voix de Dick Polack est étonnante car proche du cabaret et de l’ambiance des films gothiques de La Hammer. Avec son corps démesuré, il sort une voix au timbre étonnant qui ferait se retourner un acteur tel que Marlon Brando. Et comme sa voix particulière ne suffisait pas, il joue avec une prestance folle de l’accordéon. Je me rappelle, la première fois que je vois dans les années 80’s une photo de lui avec son accordéon, j’étais impressionné. C’était comme voir un colosse jouer avec un petit accordéon « jouet ».
J’ai découvert ce groupe en 1984 avec Retitled. J’écoutais en boucle les titres Meccano et Untitled qui m’ouvraient les portes vers une musique qui ne ressemblait à aucune autre. Le son post punk qui claque, qui grince, qui arrache avec de la musique contemporaine et cabaret cold qui enveloppe notre rage d’adolescent. Oui ce disque a beaucoup tourné sur ma petite platine orange… merci à la patience de mes parents qui ne comprenaient rien, mais étaient tolérants. Autant Retitled était un pur brulot qui arrache la peau et fait couler de la sueur, autant l’album suivant Autoportrait était plus bizarre, plut intime, bref le genre de disque qui faisait soit fuir ou au contraire rapprocher la nouvelle « conquête ». Suite à cet album, le groupe splitte. En 2005, Dick Polack relance le groupe (devenu Mecano Un-Ltd) avec l’album Shake Tales From Dragon, en 2007 Those Revolutionary Days, en 2014 Erector Set. C’est une période à côté de laquelle je suis passé, pensant que le groupe n’existait plus.
C’est pendant la semaine de Noël (en 2016) que je vois au rayon nouveauté de Gibert Joseph (à Paris) l’album Unlimited. Je pense que c’est une nouvelle compilation (le titre, le visuel de la pochette), Je me renseigne auprès du vendeur, et non c’est un nouvel album. Le vendeur me précise que le style est moins post punk du début et plus proche de l’esprit d’un groupe comme And Also The Trees. J’hésite… et achète l’album. Je rentre chez moi, un petit tour sur Internet sur le site discogs.com et le Facebook et je découvre que Dick Polack est plus en forme que jamais. Des concerts, des disques, des T-shirts, bref c’est reparti. En 2016 il ne reste plus que Mick Ness avec Dick Polack et en effet la musique est plus douce, mais l’aspect théâtral (notamment dans la voix) est toujours présent. L’album s’écoute avec plaisir, mais pas de révélation. La reprise Waterloo Sunset des Kinks est sympathique mais pas renversante. C’est sûr la nostalgie voudrait que l’on retrouve ce son rêche des années 80, mais finalement, le bon coté des choses, c’est que ce nouvel album m’a permis de me replonger dans la musique de Mecano. Et malgré tout, au fil des écoutes, Unlimited procure pas mal de plaisir. L’album est certes posé, mais son empreinte sonore est vraiment unique… du coup si en 2017 Mecano venait faire des concerts en France ce serait tellement bien. A Paris il y a des festivals comme Sonic Protest, Villette Sonique et BB Mix… bref une bouteille à la mer au cas où…


www.facebook.com/mecanounltd/
www.facebook.com/outofprintrecords/
/soundcloud.com/tonefloat-records/mecano-the-escapist

chronique publiée le 28/12/2016


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire