18/08/2019  |  5222 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/08/2019 à 16:02:00
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
All Was Bright

Bumpkin Island
Patchrock / L'Autre Distribution - 10 février 2017

Ne vous fiez pas au nom de ce jeune groupe, qui ne vient pas d’Islande, la terre musicale de Björk et Sigur Rós. Non, les membres de Bumpkin Island viennent de Rennes en Bretagne. All Was Bright est leur deuxième album qui fait suite à Ten Thousand Night (sorti en 2013) et à deux EP (Home Work #1 et #2). Bumpkin Island compose une musique pop aérienne, avec une touche de folk boisée et d’électro glaçante/hivernale. Une instrumentation très soignée dominée par des claviers et une guitare à la ligne claire, avec au premier plan la voix de fée d’Ellie James. L’album a été produit par Thomas Poli (Laetitia Shériff, Totorro, Robert Le Magnifique), soit la bonne personne pour bien agencer le « bouillon » créatif des 6 membres du groupe et de leurs invités installés aux cuivres. Proche de groupes tels que Grizzly Bear, Sigur Rós, Lanterns On The Lakes, Air, les compos à tiroirs de Bumpkin Island nous font entrer dans une dimension égarée entre le ciel et les profondeurs du sol terrestre. A la fois lunaire, fantomatique et poétique, la musique de nos Rennais nous emporte vers la forêt de Brocéliande, histoire de nous faire pénétrer dans un rêve éveillé où les surprises peuvent nous interpeler. Bref laissez-vous porter par la magie musicale de ce groupe breton sûrement inspiré par des histoires anciennes à base de contes et de légendes. A noter que la belle pochette reflète bien le son de l’album, avec cet oiseau (surement un pigeon) qui regarde vers une destination… qu’on vous laisse choisir.


bumpkinisland.bandcamp.com/
fr-fr.facebook.com/bumpkinisland/
www.youtube.com/watch?v=w7RHs4yr9gQ

chronique publiée le 14/02/2017


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire