15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Dengue Fever & Escape from Dragon House

Dengue Fever
Tuk Tuk Records - 26 mai 2017

En attendant la sortie du nouvel album (le 7ème) de Dengue Fever, leur label maison Tuk Tuk Records réédite en édition Deluxe (avec 5 titres remix en bonus, un livret et un nouveau packaging) les deux premiers albums (sortis initialement en 2003 et 2005) de ce groupe à caractère exotica. Ce groupe originaire de Los Angeles s’est formé en 2001 autour des frères Holtzman, suite à un voyage au Cambodge. Dans ce pays, ils rencontrent la chanteuse de karaoké Chhom Nimol qui chante en langue khmer. Avec elle au chant, le groupe américain prend son identité. A savoir une musique exotica lounge, avec du groove sixties teinté d’afro beat et d’acid jazz. Bon, par instant, le kitsch/eurovision/karaoké montre le bout de son nez, mais l’ensemble reste de bonne facture, car l’instrumentation est plutôt raffinée. Parmi les instruments utilisés il y a l’orgue Farfisa avec le son si caractéristique proche du générique d’une émission enfantine, une flûte, un sax, des percussions, une guitare, une basse et des cœurs pour accompagner la voix chaude et rayonnante de Chlom. Dans le style BO à la Tarantino ou d’un fumetti comme Satanik/Kriminal (surtout sur le 1er album), la musique de Dengue Fever est très captivante. Sur l’album Dengue Fever, qui comporte principalement des reprises de classiques cambodgiens, il y a la reprise Ethanopium (Yegelle Tezeta) de l’éthiopien Mulatu Astatke avec son rythme jazzy qui illustre bien leur côté BO easy listening sixties. Morceau que l’on entendrait bien chez le groupe Big Boss Man. Sur Escape from Dragon House, on aime beaucoup le groove psyché acid course poursuite du morceau One Thousand Tears of a Tarantula. A noter qu’à partir de cet album le groupe compose ses propres morceaux, les reprises c’était pour le tour de chauffe ! Au final, c’est une bonne initiative de part de Tuk Tuk Records de rééditer ces 2 albums qui étaient épuisés.


denguefevermusic.com/
denguefever.bandcamp.com/
www.youtube.com/watch?v=gxMBquLevMw

chronique publiée le 20/06/2017


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire