20/09/2017  |  4872 chroniques, 162 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2017 à 17:20:35
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Skeptics

Skeptics
Beast Records/Juvenile Delinquent Records - 2 juin 2017

Mole People est le morceau fétiche de Skeptics. Après avoir clôt l’EP 25 cm Open Sea, le voici qui ouvre leur nouvel album sans titre. C’est avec plaisir que l’on découvre leurs nouveaux titres (7 sur 9 -Space No Time était déjà sur la K7 Wolf Meeting-) au son du rock qui gratte là où ça fait du bien, le tout enveloppé dans une belle pochette réalisée par Hélène Jeudy (et non pas Jedi). Chez ces rockeurs de La Rochelle, le son garage est sale, bouillant, bruyant et « fuzz » sans complexe à chaque instant. La voix rocailleuse de Bart (mais où est Ernest ?) porte avec elle les effets atomiques des instruments branchés dans le rouge essence qui brule. L’explosion n’est pas loin ! Proche de celle de leur voisin de Bordeaux, les fameux Magnetix, la musique des Skeptics est une fois de plus produit par Lo’Spider -man ?- (le 3ème Magnetix), qui joue aussi du synthé sur deux titres, Clound Mountains et Space Probe. Sur ce nouvel album, on aime beaucoup le morceau Zeeland avec ses 7 minutes de trip psyché rock sorti du garage à vélos. Du rif, du fuzz, de la wah-wah, de l’adrénaline et du sex… toy, le rock de Skeptics ne traine pas ses baskets usées dans les champs de blés, mais sur le bitume des villes pollués. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir grand vos fenêtres et à faire péter le son du vinyle des Skeptics pour faire évacuer les radiations et les ondes non positives qui pourraient vous perturber. Oui la musique rock de Skeptics c’est de la bombe, mais non nucléaire !

Chronique du split album Wolf Meeting ici




skepticsss.bandcamp.com/album/s-t-lp-beast-juvenile-delinquent-2017
fr-fr.facebook.com/skepticsss/

chronique publiée le 02/07/2017


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire