23/11/2017  |  4913 chroniques, 162 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/11/2017 à 15:26:04
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Lazy Lazy

Bee Tricks
Petrol Chips - 06 novembre 2017

Cette saison d’automne 2017 est plutôt riche en actualité pour Ray Borneo. Quatre albums sous quatre identités en trois semaines, c’est plutôt balaise ! Ainsi après le rap en français de Lomostatic (qu’on n’a pas chroniqué ici), le son du cosmos avec Tara King Th, l’after punk 80 de 8, voici le rock garage et glam sans fioritures de Bee Tricks.
Dès l’intro de Jack in a Box on est en pleine période glam rock des années 70’s, entre T-Rex et David Bowie et sa fait mouche instantanément. La voix, les instruments sont sous les bonnes étoiles ! En formule trio, soit la forme idéale pour un groupe de rock, Bee Tricks appuie sur l’accélérateur, tel le duo classieux Peter Fonda et Dennis Hopper, les héros beatniks du film Easy Rider. Le titre Huge Brazing Colored chanté en duo avec Astrid Have est une petite merveille qui nous évoque le Velvet Underground & Nico. On est sous le charme. Dans la voix, on pence aussi aux albums solos de Kid Congo, dans l’art de rendre ludique et fun le rock garage. Ici on n’est pas dans une cave humide, mais plutôt sur la plage à côté du carré « Club Disney », mais en gardant les habits en cuirs et les Rey-Ban. Les 8 titres de l’album sont de bonnes tenues et devraient faire des étincelles dans la sphère garage rock. En plus, comment résister au regard intemporel féminin fixé sur la pochette ?


petrolchips.bandcamp.com/album/lazy-lazy
facebook.com/petrolchips/

chronique publiée le 02/11/2017


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire