18/01/2018  |  4932 chroniques, 163 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/01/2018 à 15:07:01
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
White Heat

White Heat
Smile Records - 10 novembre 2017

Entre 2006 et 2010 il y avait le groupe I Love UFO. Ça c’était avant ! Aujourd’hui en 2017, à l’aube de 2018, changement de nom pour White Heat et une orientation musicale pour du psyché rock stoner shoegaze possédé. Les guitares abusent comme il se doit de la pédale fuzz et des wah-wah, les voix sont graves et bien seventies. Il y a du rythme, du démon et des larmes. Il y a pas mal d’envolées étoilées dans les mélodies enfouies sous les fumigènes de larsen, et d’effets sonores sortis d’une machine cosmique. Quelque part entre Hawkwind, Spacemen 3, Stooges, The Cult, Mudhoney, The Brian Jonestown Massacres, The Somnambulist, les 8 compos de ce premier album ont du souffle et de la graisse de moteur. White Heat a du répondant dans l’art de construire des morceaux périlleux où il se passe quelque chose derrière chaque riff et chaque mélodie. Ça envoie dans les oreilles ! Pour exemple, le titre White Horse qui perce notre cerveau avec son rythme démoniaque qui ne nous lâche pas pendant plus de 7 minutes. On a quitté "l'amour des OVNI" pour de la "chaleur blanche", mais pas d'inquiétude, on n'a rien perdu, la musique est toujours au TOP.


www.facebook.com/whiteheattheband/
www.youtube.com/watch?v=9bWnhFAbqtI
www.smile-records.com/

chronique publiée le 11/12/2017


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire