21/04/2018  |  4986 chroniques, 164 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/04/2018 à 18:13:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Myths 003

Dungen & Woods
Mexican Summer - 16 mars 2018

Ah, si toutes les résidences d’artistes pouvaient donner des résultats aussi merveilleux que cet album. Reprenons depuis le début. Le Marfa Myths est un festival de rock qui se déroule depuis 2015 au printemps à Marfa au Texas. Chaque année, le festival invite en résidence deux artistes qui vont collaborer ensemble pour composer un mini LP qui s’inscrit dans la collection Myths. Ainsi, y ont participés, Connan Mockasin & Devonté Hynes en 2015, Ariel Pink & Weyes Blood en 2016 et Dungen & Woods en 2017. Quant à l’édition 2018, c’est Cate Le Bon & Bradford Cox (Deerhunter, Atlas Sound) qui vont nous concocter un volume 004. Pour l’heure c’est le résultat de l’édition 2017 qui nous intéresse, avec la parution de l’album réalisé avec les Stockholmois de Dungen et les new-yorkais de Woods. D’emblée, soyons clair, n’y allons pas par quatre chemins, l’album est une pure réussite, du moins pour les amateurs de musique psyché folk parfumé au bon souvenir de la fin des années 60. La force de l’union, disons l’UNION Dungen et Woods, est qu’aucun des deux groupes ne domine l’autre, c’est une vraie association (= alchimie), avec la force vive de chacun pour produire le meilleur au profit de la musique. Aucune faiblesse tout au long des 7 morceaux, rien que du bonheur sonore, où les mélodies et les harmonies sont au sommet de l’ivresse sensorielle. On entend ici et là des petites instrumentations qui font un bien fou à l’oreille. Quand on pense que Jonathan Wilson a déserté sur Rare Birds, son nouvel album, le son des sixties au profit du pire son FM des années 80 (soit Alan Parson Projet, Peter Gabriel, Roger Waters solo), quel plaisir d’entendre ici le meilleur du trip psyché/folk/kraut nous porter vers les étoiles. Flûte, synthé, guitare, percussions et voix célestes sont rassemblés avec brio pour fournir des compos haute gamme. Merci à Dungen et à Woods de nous apporter autant de bonheur sonore, avec cette touche « humble » digne des grands groupes. C’est clair, dans le style, ce Myths 003 est un des sommets de l’année 2018, laissant sur le côté de la route d’un quartier bourgeois, l’album tape à l’œil de Jonathan Wilson installé sur son trône.

Chronique de l’album Häxan de Dungen ici




www.youtube.com/watch?v=cf1IG6kGk6U
shop.mexicansummer.com/product/dungen-woods-myths-003/
www.youtube.com/watch?v=cf1IG6kGk6U

chronique publiée le 08/03/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire