17/07/2018  |  5014 chroniques, 164 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/07/2018 à 11:45:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Bernard Estardy’s, 1970-1982

Space Oddities
Born Bad Records/L’Autre Distribution - 30 mars 2018

Pour le 3ème volume de la série Space Oddities, le label Born Bad nous présente le « coté obscure » de l’arrangeur et producteur Bernard Estardy (1939-2006), surnommé « Le Baron ». Il est également cofondateur avec l’ingénieur du son George Chatelain et Jaqueline Bisson du studio CBE (initiale des trois noms) qui a vu défiler de nombreux artistes de variétés à succès. Ce géant (2m05) de la console a produit des artistes aussi divers que Michel Sardou, Gérard Manset, Françoise Hardy, Joe Dassin, Claude François pour les tubes Alexandrie Alexandra et Magnolia Forever , les débuts de Nino Ferrer avec le tube Mirza sans oublier Big Bisou de Carlos qui a fait danser la France en 1977, année du soulèvement punk rock en Angleterre avec le Never Mind The Bollocks des Sex Pistols. A noter qu’il a commencé sa carrière en tant que pianiste de jazz, notamment pour Nancy Sinatra.

Les 16 titres ici réunis font parti du travail perso de Bernard Estardy. Ici pas de ritournelle pour un chanteur ou une chanteuse de variété, mais des instrumentaux sélectionnés par Alexis Le-Tan et Jess. Dans la mine d’or du compositeur qui fera de nombreux albums d’illustrations sonores pour la collection Tele Music, il y a de quoi est saoul, tant le bonhomme a créé une bibliothèque sonore très fournie. Histoire de ne pas partir dans tous les sens, à l’image de son titre, la compile Space Oddities s’est posé dans les sons easy listening proche du cosmos, d’exotica music, des notes de jingles pour illustrer une pub ou pour une bande annonce d’un film d’action marqué année 70 et de jerk Bontempi esprit André Popp. Bref que du bonheur pour tous les fondus de library music, avec ici l’avantage de ne pas avoir besoin de chercher dans les bacs à soldes des centaines de disques vinyles pour juste y trouver un titre de bon, car la sélection est au top. Des morceaux qui ont pour titres Rallye du Diable et Pussy Cacatoes, sa ne peut pas être mauvais!

L’actualité Bernard Estardy est bien remplie, car Gonzai va également sortir au mois de mai l’album compile Fragments d'une empreinte magnétique et au mois d’aout la biographie Le Géant écrit par Julie, la fille de Bernard Estardy.

Chronique du volume 2 ici




www.bornbadrecords.net/releases/space-oddities-bernard-estardy/
www.studiocbe.fr/historique.php

chronique publiée le 01/04/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire