16/10/2018  |  5059 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/10/2018 à 13:10:57
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Free the Prisoners

Andrew Sweeny
Travelling Music/Differ-Ant - 11 Mai 2018

Depuis 2003, le canadien Andrew Sweeny a posé sa guitare à Paris, ville où il enseigne la littérature dans plusieurs universités. Dans les années 90, à Montréal, il a logé dans un appartement qui lui était loué par Leonard Cohen. Cela devait être pour lui un honneur de payer chaque mois son loyer au grand poète, surtout quand on est un jeune compositeur qui est très inspiré par la musique folk de Leonard Cohen. Car l’ombre du mentor plane sur l’ambiance des compos d’Andrew Sweeny. Free The Prisoners est son 3ème LP. Cet album est le « complément d’un recueil de 100 poèmes écrits en 100 jours en 2015 dans le RER C le long de la rive gauche de la Seine ». Les poèmes parlent de la routine des trains de banlieues, comme quoi la routine inspire le poète. Diplômé en littérature, Andrew Sweeny est avant tout un songwriter très attaché aux mots. Posé, avec parfois une petite touche de mélancolie, sa musique folk est harmonique et intimiste. Les compos d’Andrew Sweeny prennent rapidement leurs envols pour nous transmettre de l’émotion. Un manque de spleen et d’intime, tenter la folk music d’Andrew Sweeny !


andrewsweeny.bandcamp.com/releases
www.facebook.com/TheAndrewSweeney/
travellingmusic.net/site/andrew-sweeny-free-the-prisoners-album-et-poesies/

chronique publiée le 25/05/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire