21/08/2018  |  5033 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/08/2018 à 11:02:10
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Selflic

Usé
Born Bad Records/ L’Autre Distribution - 22 juin 2018

L’excité Nicolas Belvalette (alias Usé) revient vers nous en solo avec un nouvel album nommé Selflic. Avec une pochette dans l’esprit des photos montages qui figuraient dans Hara-Kiri, le journal Bête et méchant, dont la couv n°111 "Invitez un flic!", le titre Selflic et le morceau, Danser un slow avec un flic, le représentant de l’ordre est à l’honneur de ce nouveau chapitre sponsorisé par Les établissements Montasson & Fils, une entreprise de peinture et de ravalement, qui est en réalité un label de disques. Bref avec Usé, l’humour Choron-potache est de mise ! Ainsi après avoir bu deux, trois verres de rouge étoilé, nous voilà prêt à écouter la musique électro punk indus d’Usé et d’apprécier ses paroles (en français) qui piquent, tout en étant parfois sensible. Dans l’esprit Metal Urbain, Lucrate Milk, Ptose, avec une touche inquiétante extraite d’une BO de film de John Carpenter, le style sonore d’Usé nous entraine vers le chao urbain. A travers le son échappé d’un synthé acheté chez Emmaüs, on entend le bitume fondre sous la chaleur estivale, les tôles se détacher du toit des squats en friche, on voit les chiens roder dans la rue et les putes prendre plaisir à taxer les clodos. Bref, on est bien loin des plages de Saint-Tropez et plus proche d’une balade sur le parking d’une zone commercial (celui que l’on voit dans le film Zombie de Georges A. Romero). Aussi la musique d’Usé prend toute sa dimension en concert, car le style minimal indus qui mange le cerveau lui donne l’espace nécessaire pour faire un show tout en couleur. C’est clair Nicolas Belvalette est un personnage étonnant, haut en couleur, et pas politiquement correct. Sur la route des vacances, au volant d’une Renaud 6, fin prêt à faire des excès de vitesse en dépassant les 80 km/h, n’oubliez pas d’introduire dans la fente du lecteur CD, le morceau Danser un slow avec un flic, l’adrénaline face à un éventuel PV n’en sera que plus grande.

Chronique de l’album Chien D’la Casse ici




www.bornbadrecords.net/artists/use/
www.youtube.com/watch?v=W7Fc3tUhhDc

chronique publiée le 10/07/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire