16/12/2018  |  5096 chroniques, 167 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 14/12/2018 à 09:31:48
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Heavy Eyes

Basement Revolver
Fear Of Missing Out Records/Bertus France - 24 aout 2018

Basement Revolver est un jeune trio canadien d’Hamilton en Ontario. En 2017, ils éditent deux EP (un 7’ et une K7) sur le tout jeune label Fear Of Missing Out Records, (une sous-entité du label Memphis Industries) qui n’a sorti que ces deux références. Ce premier album nommé Heavy Eyes, est leur 3ème référence. Quand un bébé vient au monde, il est considéré par ses parents et les proches qui veulent être poli, comme la plus belle « chose » sur terre. Justement la musique de Basement Revolver est mi-mi et jolie. La voix de poupée de Chrissy Hurn est sucrée juste à point pour nous faire fondre, tel un sorbet acidulé mais, car il y a toujours un "mais", pour nous raconter des histoires intimes qui évoques ses blessures du passé. Basement Revolver compose une musique indie dream pop avec des harmonies shoegaze très cristallines. Dans le style on pense au groupe anglais Saint Etienne, mais ici en moins sixties, à Sundays et à Cocteau Twins en moins cold. Oui, leurs mélodies aériennes et noisy pop sont efficaces. Sans abuser du jeu de mot facile, SA FLINGUE ! mais attention, il n’y heureusement aucun mort. Du fuzz et des larsens trempés dans des bulles de savons, donnent aux 12 compos du jeune trio pas mal d’élégance. On se prend à rêver, à flâner, sans l’envie de redescendre. Bref premier essai en long format réussit !


www.basementrevolver.com/
basementrevolver.bandcamp.com/
fr-fr.facebook.com/basementrevolver/

chronique publiée le 30/07/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire