16/11/2018  |  5077 chroniques, 166 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/11/2018 à 19:40:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Old Rockhounds Never Die

Odetta Hartman
Memphis Industries - 10 août 2018

En 2015, Odetta Hartman sortait son premier album nommé 222. En ce bel été 2018, en évitant les incendies, tremblements de terre, la canicule et les orages, voici son 2éme album nommé Old Rockhounds Never Die. Cette jeune new-yorkaise de 28 ans compose une musique folk, teinté de blues, de country et de nu-soul. Odetta Hartman possède une belle voix qui peut sonner moderne comme totalement roots. Son jeu de guitare, de banjo au son cristallin renforce son aspect de proximité. Elle joue aussi du violon et elle rajoute quelques effets sonores qui donne du volume, du coffre et du charisme, parfois un peu d’expérimental, à ses compos teinté de mélancolie et de senteurs boisées. De pars sa prestance et de sa capacité à varier le style dans la sphère folk, elle nous fait penser à Sallie Ford, mais en moins fofolle. Car Odetta Hartman reste posée et appliquée, (ne vous fiez pas à la pochette de l'album). On l’imaginerait bien jouer de la guitare sèche au côté de Claudine Longet dans le film culte The Party (ressortie en salle en copie neuve) sur le morceau The Ocean. Aussi, moins sombre que Marissa Nadler, notre artiste donne un nouveau souffle au genre folk. Bref ne passez pas à côté de cette artiste au talent complet, tant pour la voix que pour sa musique personnelle. La découverte de l’été !

Odetta Hartman sera en concert le 29 septembre 2018 au Pop Up du Label à Paris


fr-fr.facebook.com/odettabesshartman/
odettahartman.bandcamp.com/
www.memphis-industries.com/artist/odetta-hartman/

chronique publiée le 08/08/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire