16/11/2018  |  5077 chroniques, 166 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/11/2018 à 19:40:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
It Comes

Nova Materia
Crammed Discs/L’Autre Distribution/[PIAS] - 21 septembre 2018

Quand un disque sort sur le label Crammed Discs, il y a de forte chance que l’on ne soit pas déçu. En effet ce label belge crée en 1980, a dans son catalogue des artistes étonnants aussi divers que Colin Newman, Minimal Compact, Bebel Gilberto, Konono n°1, Tuxedomoon, Aksak Maboul, Megafaun, Matias Aguayo. Et bien le duo Nova Materia confirme le goût exquis du label bruxellois en matière de musiques. Composé de deux ex membres du groupe chilien Panico, soit la française globe trotteuse Caroline Chaspoul et le chilien Eduardo Henriquez. Aujourd’hui installés à Paris, Caroline et Eduardo ont composé ce premier album dans leur studio. Nova Materia compose une musique organique avec des sons indus et des ambiances urbaines, parfois proche de l’univers poisseuse d’un film de John Carpenter (Assaut, Fog, The Thing). Pour avoir ce son, le duo utilise des tubes en acier, des plaques de fer, des pierres trouvés dans des chantiers ou dans la nature et des instruments traditionnels comme les guitares, mais ils sont utilisés comme des objets sonores. La force de leur son et des voix (parfois proche du chuchotement), est l’impact sensoriel qui colle au corps. Dès les premières notes de Procession on est porté par leur trance métallique, qui ne nous quittera pas tout au long de l’album. Fans d’Einsturzende Neubauten, Cabaret Voltaire, Young Gods, Fad Gadget et de Maud Geffray du groupe Scratch Massive, il y a de forte chance que vous soyez absorbé par l’urgence de leurs magnifiques compos. Cerise sur le gâteau (sans rajout de chantilly), il y a en guest Narumi Hérisson de Tristesse Contemporaine qui vient chanter sur le morceau tribal/trippant Kora Kora, à la production il y a DJ Chloé et Jérôme « Blackjoy » Caron et la pochette arty est réalisée par Camille Vivier. Bref, aucunes critiques négatives à formuler, tant cet album se déguste à chaque nouvelle écoute. On y découvre à chaque instant plein de nouveaux sons qui font plaisir à entendre. L’album de la rentrée, sans aucune hésitation !

Nova Materia seront en concert le 12 décembre 2018 à La Maroquinerie à Paris


fr-fr.facebook.com/NovaMateria/
www.youtube.com/watch?v=ThILpOVBTOE
novamateria.bandcamp.com/releases

chronique publiée le 06/09/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire