16/11/2018  |  5077 chroniques, 166 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/11/2018 à 19:40:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Bird On The Moon

Rita Braga
Lunadélia Records - 12 septembre 2018

Après nous avois séduit avec la pop lo-fi de Greetings From The Beloved Ghosts, le jeune label toulousin Lunadélia Records nous propose sa nouvelle trouvaille. Elle a pour nom Rita Braga, et une fois de plus on est sous charme. Cette jeune portugaise compose une musique synth pop lo-fi artisanale qui donne la banane. Avec le son cheap d’un synthé d’occasion et quelques accords de ukulélé, Rita Braga chante comme une grande. Sa musique possède une touche mélancolique et enfantine, parfois comptine. Quelque part entre Telex, Kraftwerk, YMO, Charlie O., Mikado, Stereolab, Karl Biscuit, Residents, Julee Cruise et Sonoko, le petit monde sonore de Rita Braga est une boite à jouets prête à s’ouvrir dans un cirque ambulant ou une BO d'un jeu vidéo vintage. Ce deuxième album comporte 14 morceaux. Les textes sont chantés en portugais, anglais, allemand, français. Parmi les surprises, Ian Stevenious (The Nation Of Ulysse, The Make-Up, Chain On The Gang, Escape ISM, XYZ) est venu poser sa voix à la Alan Vega sur Church Bite, le musicien de thérémine Dorit Chrysler et la chanteuse berlinoise Mary Ocher sont également venue donner un coup de main. Au final, le petit monde coloré de Rita Braga s’écoute les yeux grands ouverts devant un livre d’images et les oreilles en éveil attentif aux petites bulles pop taillées à la racine du coquelicot, pour ne garder que l’essentiel. Oui, juste l'essentiel. Et mention spécial à la reprise Upa Upa de Carmen Miranda (de 1945 !) ici en version lo-fi DIY qui ne nous quitte plus.


lunadeliarecords.bandcamp.com/album/bird-on-the-moon
www.youtube.com/watch?v=G1ev9bQI2c4
fr-fr.facebook.com/superbraguita/

chronique publiée le 12/09/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire