23/10/2018  |  5062 chroniques, 165 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/10/2018 à 11:31:06
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The Loneliest Girl

Princess Chelsea
Cargo Records/LIL CHIEF - 7 septembre 2018

Princess Chelsea est une jeune artiste néo-zélandaise qui compose une musique pop précieuse qui donne des ailes. Sa voix de « petite fille » amoureuse et romantique nous donne la chair de poule. Aidé par l’artiste Jonathan Bree (qui vient de sortir l’excellent album Sleepwalking), Princess Chelsea réalise avec ses doigts de fée, des morceaux aériens grâce à ses orchestrations « de poche » sophistiqués et luxueux. Son style sonore brille avec élégance et sans retenue. Entre Burt Bacharach, Phil Spector et Lee Hazlewood, mais avec les moyens du bord, l’instrumentation et les harmonies mettent sa petite voix « fragile » et « friponne » en valeur. Sa voix est proche de Jeanette (le tube Porque Te Vas) et de Pascale Borel (Mikado et le tube La fille du soleil). Parmi les morceaux sophistiqués, il y en a d’autres qui jouent dans la cour de la pop décomplexée qui frôle la variété (style Pet Shop Boys), comme le délicieux et irrésistible The Loneliest Girl et le morceau Respect The Laboures avec son synthé/violon cheap et son sax très 80 qui devrait rendre perplexe le rockeur tatoué. En écoutant le 3ème album de Princess Chelsea réalisé chez elle à Auckland, c’est notre âme d’enfant qui resurgie. Comme une histoire que racontais nos parents pour qu’ont dorment en faisant de beaux rêves. La pochette kitch et pop de l’album reflète bien cet impression. Aller, laissez vous perdre dans les champs fleuries en compagnie de Princess Chelsea.


princesschelsea.lilchiefrecords.com/
fr-fr.facebook.com/wonderfulprincesschelsea/
www.youtube.com/watch?v=mDise_Em_Ug

chronique publiée le 03/10/2018


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire