20/07/2019  |  5211 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/07/2019 à 22:02:07
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Dead The Cat

Mouse DTC
Mediapop records - 1er février 2019

Mouse DTC est un duo mixte alsacien qui préfère avoir comme thème de chansons, les chats au lieu des flamands roses. Avec aux commandes, Hermance Vasodila (voix) et Arnaud Dieterlen (batterie et programmations), Mouse DTC compose une musique électro pop et new wave avec une touche de naïveté, juste irrésistible. Les textes en français ont pas mal de charme grâce au timbre de voix d’Hermance et se fredonnent facilement. Le style musical de Mouse DTC nous évoque les années 80, époque novö avec Mikado, Mathématiques Modernes, Polyphonic Size, Telex et surtout Regrets et Agathe et leurs tubes Je Ne Veux Pas Rentrer Chez Moi Seule, C’est Normal et Tout le Monde S’amuse, mais aussi un peu de Françoise Hardy quand la voix est mélancolique (Madame). On est ici dans le cheap rose bonbon acidulé, sucé par un robot mécanique près à faire sa danse dans l’émission Platine 45 présenté par Jacky sur Antenne 2 et dans la nouvelle chaine musicale TV6, qui n’a existé qu’à peine un an. Le morceau Dead The Cat est un vrai tube Top 50 qui n’a rien à envier à Niagara et son Tchiki Boum. Oui les compos de Mouse DTC ont une fraicheur pop mélodique qui fonctionne instantanément. Arnaud V. à côtoyé Daniel Darc, Alain Bashung, Miossec et Rodolphe Burger, soit des figures d’une certaine élégance rock et chanson française. Ses personnalités lui ont surement forgé une identité de style, 100% gagnant sur le projet Mouse DTC et confirmé avec ce deuxième album qui est juste efficace, car chez eux le retro 80’s sonne divinement moderne. Et malgré qu’Hermance dit que « La vie est de merde » (Lavie), avec eux c’est faux, tant leur musique donne la banane et l’envie de voler dans les airs. Bref l’album fun de ce début d’année 2019 !


www.mousedtc.org/
www.facebook.com/mousedtc/
www.youtube.com/watch?v=y22dbBGgYt0

chronique publiée le 30/01/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire