22/05/2019  |  5193 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/05/2019 à 17:50:59
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Live @ Fuse

David Morley
Ursa Major - 14 février 2019

Anti-héros de la musique électronique ; David Morley poursuit sa quête de la compréhension des composants analogiques et autres modulateurs sonores. Depuis ses premières pérégrinations techno sous le nom de Spectrum et du mythique « Brazil » sorte de mutant samba, il n’a eu de cesse de se perfectionner dans la production de musique électronique (il est ingénieur du son à Bruxelles). Plus connu à travers sa collaboration avec Andrea Parker et du sublime album « Kiss My Arp » (Mo Wax 1998), il s'est émancipé en travaillant sans relâche depuis son studio d'enregistrement. Les dernières œuvres de David depuis « Tilted » -sorti sur R & S en 1998- font la part belle aux synthétiseurs analogiques de type Transcendent ou Arp pour ne citer que les plus connus ; ce qui donne une « tessiture » particulière au son, où la chaleur analogique se mêle à la froideur relative du minimalisme des compositions. Le travail remarquable sur les textures sonores, la production subtile, pleine de finesse et les mélopées électroniques élégiaques renforcent l'idée que David Morley a bel et bien construit une œuvre majeure dans l'histoire contemporaine de la musique techno. Ce « live » confirme encore une fois le génie de David à dépasser le simple et périlleux exercice de la performance, en rendant sa prestation sonore infiniment humaine et technique… Sa musique dépasse la simple agitation des transistors électroniques et nous propose un classicisme unique et des émotions musicales rares.
"Do Androids Dream of Electric Sheep?"


davidmorley.bandcamp.com/album/live-fuse

chronique publiée le 04/03/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire