20/05/2019  |  5192 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/05/2019 à 14:30:18
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Live Bullet Song

Tchewsky & Wood
Poch Records/Reptile Music - 26 avril 2019

Au début de l’année 2018, le duo (devenu trio) rennais Tchewsky & Wood sortait un premier EP, nommé Chapter One, juste bluffant. La voix slave de Marina Keltchewsky portée par la musique martiale et sensuelle de Gaël Desbois et les riffs de la guitare de Maxime Poubanne nous a emportés. Autant dire qu’on était impatient d’entendre leur musique sur un format plus long. C’est chose faite avec Live Bullet Song, leur premier album avec 10 morceaux, dont deux qui figuraient sur l’EP, le tubesque Lion (in a soviet zoo) et Love She Said. Pour les informations concernant la création du groupe, on vous invite à lire notre chronique de l’EP.

Inutile de créer un suspense, l’album est à la hauteur de l’EP fois deux, soit le double de plaisir, notamment le mélange des langues, anglais, français, russe, romani. L’ambiance à la fois sombre, métallique et chaude grâce aux rythmes et à la voix, est un heureux mix digne du parfum des classiques du film noir comme Les forbans de la nuit de Jules Dassin et La nuit du chasseur de Charles Laughton. Ici l’atmosphère, presque féline et trouble qui se dégage des morceaux est magnifique. On ferme les yeux et on se laisse (em)porter par les rythmes magnifiquement trouvés et mis en formes. C’est du cousu main, de la sensibilité d’orfèvre pour réaliser un album que l’on réécoutera de nombreuses années comme, Kaleidoscope de Siouxsie and The Banshees, Try Out de Kas Product et L’Eau Rouge des Youg Gods. Pour vous faire votre propre avis, écoutez sans plus attendre ce Live Bullet Song, qui devrait vous donner des vibrations positives. Enfin, à noter que l’album est édité en collaboration entre Reptile, structure maison, Les Disques Normal bien connus de la scène rennaise, et le jeune label Poch Records. Ce label est le bébé du graphiste Poch qui a aussi réalisé la pochette de l’album et fait remonté sur scène en 2017, le groupe Marquis de Sade avec en première partie Tchewsky & Wood.

On achève notre chronique avec la traduction de la première phrase de Carnival Girl qui ouvre l’album : « C’est pas ton genre,
 Elle a des kilomètres à son compteur, C’est pas une call girl, juste une cow girl, la fille d’un commerçant,
 Elle aime la soie, 
Elle vend du sel. Elle est nue dans sa loge
, Chéri, elle va la faire cette danse. » (Merci à Marina Keltchewsky pour la traduction - nota : Interview du groupe dans le n°9 de la revue Persona qui sortira en juin 2019 -).

Chronique du EP Chapter One EP ici

Tchewsky & Wood sera en concert le 18 mai 2019 au Supersonic à Paris avec Priests et Lush Rush


www.facebook.com/TchewskyAndWood/
tchewsky-wood.bandcamp.com/album/live-bullet-song
www.youtube.com/watch?v=_Wy_uayJYkY

chronique publiée le 09/05/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire