16/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Strong Ain’t Wrong

Principles Of Joy
Q-Sounds Recording - 17 mai 2019

Le 16 mai 2019, on a découvert le groupe parisien Principles Of Joy lors d’un concert au marché Dauphine aux Puces de Saint-Ouen, pour l’évènement « Un marchand, un artiste ». On a du écourter d’assister à l’excellent concert de Fred Poulet, pour ne pas rater le début de la prestation de Principles Of Joy qui jouait juste à côté, à l’étage du dessus. Le groupe est installé dans un petit couloir/passage et le public est coincé entre l’escalier et les bacs à disques. Autant le dire que la proximité était de rigueur. Avec en avant-poste, le charisme vocal et physique de l’étonnante chanteuse Sarah Ibrahim, entouré à l’étroit (mais ce n’est pas pire qu’à La Pointe Lafayette, le plus petit lieu de concert -avec Le Zorba-, de Paris) des cinq garçons musiciens qui ont réussi à y installer leurs instruments (orgue, batterie, guitare, basse et flute). Pendant plus d’une heure, ils nous ont présentés les morceaux de leur premier album qui a pour titre Strong Ain’t Wrong. Autant dire que le live est le plus bel endroit pour faire connaissance avec leur musique Northern soul beat british mods des plus efficaces. Certes l’espace-temps n’est pas situé en 2019, mais plutôt entre 1967 et 1972, mais qu’importe, les compos de ce groupe au look vintage est juste un régal sonore, pour tous les amateurs de soul, de R&B et de jerk. Parmi les 12 titres, notons la reprise Come Back And Stay de Jack Lee, également reprit en 1983 par Paul Young qui en a fait un tube eighties. Comme évoqué plus haut, le point fort du groupe est la voix de Sarah, digne d’une diva qui a été élevé à Harlem et grâce au jeu précis des musiciens, l’ensemble sonne juste et ne tombe pas dans l’effet tribute band à reprises sixties. Non, avec du « vieux », Principles Of Joy donne un souffle intemporel à cette musique noire toujours et encore bien vivante en 2019. Merci à eux !

Pour clore cette chronique, notons que l’album de Principles Of Joy est édité sur le label parisien Q-Sounds Recording, qui fait un travail remarquable pour faire connaitre des bons groupes français qui ont la soul qui coule dans les veines. N’hésitez pas à faire un tour sur leur site Internet.

Principles Of Joy sera en concert avec deux autres artistes du label, le 19 juin 2019 au Supersonic à Paris


q-soundsrecording.bandcamp.com/album/principles-of-joy-strong-aint-wrong
fr-fr.facebook.com/principlesofjoy/
www.youtube.com/watch?v=139QA92Avwc

chronique publiée le 07/06/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire