16/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Band Apart

Band Apart
Crammed Discs - 21 juin 2019

Le duo Band Apart a eu une courte vie artistique et discographique. Formé en 1979 avec la performeuse new-yorkaise Jayne Bliss et le marseillais Mader, ex assistant du compositeur Michel Magne, Band Apart sort en 1981 un EP 4 titres et en 1983 un album avec 8 morceaux, soit un total de 12 morceaux. Edité à l’époque sur le label belge Crammed Discs, voici en ce premier jour de l’été 2019 et jour de la fête de la musique, une compilation qui regroupe les morceaux de l’EP et cinq morceaux de l’album pour la version 33t vinyle, plus deux dans la version digitale. Le tout remastérisé à partir des bandes originales analogiques et édité sur leur label historique Crammed Discs.

On ne va pas faire le malin, avant cette réédition, on ne connaissait pas Band Apart, leur passage éclair est passé entre nos filets. En 1979, la ville de NYC n’a rien à voir avec le NY d’aujourd’hui. A l’époque la ville est plus zone, et surtout dans les quartiers en friches, le logement ne coûte pas cher. C’est, comme Berlin jusqu’à il n’y a pas très longtemps, une ville idéale pour les jeunes artistes fauchés. En plus à la fin des années 70, la ville bouillonne de groupes de la scène punk et no-wave qui peuvent jouer dans des lieux qui vont devenirs cultes comme, le CBGB’s, Danceteria, The Ritz, Studio 54, The Mudd Club. C’est dans ce contexte que Band Apart compose sa musique qui mélange no-wave, punk rock, noise indus et new cold wave. Le chant parfois en français de Mader nous évoque Gérard Manset et Philippe Pascal époque Marquis de Sade et la voix théâtrale et habitée de Jayne Bliss, de parts son passée en tant que poétesse et ses lectures en public, donne à son phrasé un côté lyrique envouté par l’esprit de Lautréamont. Le son enregistré sur un 8 pistes, sonne live et mono. Les années punks DIY sont là. Chaque note et plus particulièrement la basse, claque et résonne comme si l’on était juste à côté d’eux dans la même pièce. A la fois brutes, cinématographiques, expérimentales et mélodiques, les compos de Band Apart vont à l’essentiel. Elles possèdent une couleur cold bien encrée à son époque, et magie de nos années du 21ème siècle qui recyclent dans le passé, le son de Band Apart n’a pas pris une ride et sonne au contraire moderne. Bref, belle découverte !


band-apart.bandcamp.com/album/band-apart.
vimeo.com/340482776
madermusic.com/news

chronique publiée le 20/06/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire