16/10/2019  |  5244 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 14/10/2019 à 17:26:14
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Stregata/Stregato

Gilia Girasole & Ray Borneo
Petrol Chips Records - 30 août 2019

Le compositeur et arrangeur Ray Borneo du groupe TaraKing th. et boss du label Petrol Chips aime les collaborations. Ainsi après un album avec le comédien Dominique Paturel, les chanteuses Brisa Roché, Julie Bally, Vestale Vestale, Ray Borneo compose pour Gilia Girasole 11 chansons, histoires avec des textes en italien et en français. C’est la première fois que Gilia Girasole pose sa voix sur un disque et peut être qu’elle ne l’aurait pas fait, si Ray Borneo ne l’avais pas embarqué dans cette belle aventure. On peut dire qu’il vu juste et eu raison de l’encourager à venir en studio, car Gilia possède un jolie grain de voix. Gilia ne chante pas, mais raconte des histoires comme les textes des nouvelles, le tout sans filet. Exemple : « Vous savez. J’ai rêvé que je n’étais pas une fille, J’ai rêvé que j’étais virile. (…) Puis je me réveillais, Comme ça, sans raison. J’ai rêvé que je n’étais pas une fille, Un peu comme mon frère » (Brindille). Le timbre de sa voix pourrait être gravé sur un livre disque pour enfant, tant on l’écoute avec attention jusqu’à la chute. Gilia est très à l’aise sur la musique lounge, easy listening, pop, un peu bossa et surtout cinématique du maestro de velour Ray. Chaque morceau est un court métrage avec une orchestration de poche digne de Nino Rota et Ennio Morricone qui rencontreraient Helena et Emmanuelle Saigner. La musique swingue, groove et chante pour déployer un joli tapie rouge pour la voix dorée de Gilia Girasole qui restera gravée, immortalisée sur du dur (vinyle et cd).


petrolchips.com/album/stregata-stregato
www.youtube.com/watch?v=O0FJl2LRi3w
www.facebook.com/Gilia.Girasole.Ray.Borneo/

chronique publiée le 06/10/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire