16/10/2019  |  5244 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 14/10/2019 à 17:26:14
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Eponyme

Josy & Pony
Rockerill Records/Freaksville - 04 octobre 2019

Retour au manège en bois avec la love Josy & The Pony qui nous propose son nouvel album nommé Eponyme. Mené par la chanteuse Pony qui porte le masque de Zorro ou le masque pour une soirée fétichiste (à vous de cocher la case), mène à la baguette ces canassons mâles qui portent eux aussi un masque… d’un poney. Derrière le masque, on entend une belle voix féminine et une musique sixties à la française teinte de l’ambiance Swinging London. Ah ses mélodies qui sortent de l’orgue Hammond ! C’est pop, c’est frais, on se sent amoureux, « love » au contact de la musique de Josy & Pony. Certes il y a un passage un peu bizarroïde (le final avec Epilogue : Manège A3), comme si le disque ne passait pas à la bonne vitesse ou comme le réveil brutal après avoir vécu un rêve bariolé. Mais avant ce final de 16 minutes, les huit précédentes compos nous font danser sur la piste d’un local Emmaüs. Quand on est amateur de pop sixties esprit « Swinging Mademoiselle » un peu décalé, qui ne se prend pas au sérieux, mais avec toujours la mélodie, arrangement qui fait tilt, (comme Dani, Zouzou, Stella, Pussy Cat, Nino Ferrer, Lio, Les Calamités, Les Limiñanas, Le SuperHomard), impossible de résister à la fraicheur musicale de Josy & Pony bientôt en pleine tournée de manèges. Tournicoti, Tournicoton…

Chronique de l’album Hippodrone Club ici




www.freaksvillerec.com/album/eponyme
fr-fr.facebook.com/josyandthepony/
www.youtube.com/watch?v=6pTv20Hl8Wc

chronique publiée le 09/10/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire