20/11/2019  |  5268 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/11/2019 à 15:31:33
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
And The Drones of Praise

TAU
Drones of Praises Records/Differ-Ant - 08 novembre 2019

TAU qui signifie « Pére Soleil » dans les civilisations pré-hispaniques, est le projet bien perché du chaman irlandais Shaun Mulrooney, installé depuis quelques années à Berlin, capitale des musiques déviantes. Avant de sortir un EP en 2015 et un premier album en 2016 (édité sur le label anglais Fuzz Club), notre artiste a fait ses gammes en jouant en live avec le groupe Camera et en produisant leur premier album Radiate. Il a aussi joué en live avec l’excellent groupe islandais Dead Skeleton, mené par le peintre gothique et sorcier voodoo Jón Sæmundur Auðarsson. Le label Fuzz Club a édité en 2016 un double vinyle d’un concert à Berlin enregistré en 2013. Maintenant, faisons un saut vers le présent, avec la sortie du 2ème album nommé And The Drones of Praise, autoproduit et édité sur le label de TAU. Autour de Shaun Mulrooney rebaptisé Shaun Nunutzi, il y a entre-autre son complice Gerald Pasqualin aux percussions, Idris Ackamoor (Pyramids), les chanteuses indiennes Lalitha et Nanndini (LN Sisters), Earl Harvin (Tinderticks) et Knox Chandler (Siouxsie And The Banshees). Digne des albums épiques des années 70, TAU compose une musique qui mélange rock psyché, musique gnawa, transe chamanique, krautrock, acid folk et party hippie (de jambes en l’air ?). En seulement huit morceaux, TAU nous fait voyager dans des sphères enfumées où toutes apparitions n’est pas forcément réelle. Trippant au possible, les compos de TAU ont une puissance mentale très forte, auquel on adhère de suite, à condition d’aimer le trip psyché. Pas étonnant qu’il est joué en 2016 au festival Levitation d’Anger, et sûr qu’avec ce 2ème LP, ils vont faire des étincelles au prochain Transmusicales de Rennes le 6 décembre 2019, car vu le nombre d’instruments utilisés (flute, violon, djembé, vielle à roue, bouzouki, banjo, piano, saxophone, harpe, percussions, guitares), il y a de quoi décoller et voyager. Et pas d’inquiétude, on ne vous demandera pas de dessiner la tête à TAU-TAU pendant l’écoute du disque.


fr-fr.facebook.com/tauberlin/
tauofficial.bandcamp.com/album/tau-the-drones-of-praise
www.youtube.com/watch?time_continue=5&v=EBDsBgzsUBY

chronique publiée le 06/11/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire