07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Pleasure Principle

Pleasure Principle
Born Bad Records/L’Autre Distribution - 15 novembre 2019

L’année 2019 a bien démarré avec la sortie du premier album d’Entracte Twist (sur RPUT). L’année 2019 va bien s’achever avec la sortie du premier album de Pleasure Principle (sur Born Bad). Le point comme entre ses deux groupes est la pertinence de composer une musique rock avec une certaine élégance à la française esprit Des jeunes gens modernes, (=Marie & les Garçons, Taxi Girl, Tokow Boys et Martin Dupont). Pleasure Principle (également le titre du 2ème album de Gary Numan) est le projet de Paul Speedy Ramon. Comme Paul ne s’appelle pas Speedy pour rien, depuis l’âge de 15 ans, il n’arrête pas de jouer de la musique. Ainsi, comme Nick Wheeldon (de 39th & The Nortons et 50 autres groupes), ce musicien a joué dans plein de groupes, qu’on a eu l’occasion pour certains, de chroniquer ici (Marietta, Bryan’s Magic Tears, La Secte du Futur, Skategang). A partir de 2015, il compose aussi pour lui quelques morceaux pour le fun. Ces morceaux écrits entre 2015 et 2018 vont se retrouver sur une K7 édité sur le micro label Megaletta. Cette K7 tombe entre les oreilles de JB, le boss de Born Bad. Sous le charme de cette musique de traviole, il décide de le rééditer, en faisant une sélection des morceaux, qui seront mixés par Olivier Demeaux (Cheveu/Heimat). Les musiciens Adam Karakos (Le Villejuif Underground), Guillaume Rottier (Rendez-Vous), Nikolaj Boursniev (Quetzal Snakes), Milia Colombani (Belmont Witch), viennent en renfort pour rendre le projet à l’état de groupe. Avec tous ses talents ensembles, on peut dire que le résultat est une belle réussite. Les 13 morceaux ont cette nonchalance (comme Le Villejuif Underground et son chanteur Nathan Roche) qui fait instantanément mouche à l’oreille. On est immédiatement sous le charme lo-fi et pop de Pleasure Principle. Il n’y a rien à jeter, ici c’est comme dans la caverne d’Ali Baba, mais au fond d’un magasin de disques où l'on va trouver 13 vinyles/trésors échappés des années 80 et que l’on va chérir. En effet, comment résister aux mélodies de J'attends la Bombe et Dernier Homme qui donnent envie de danser jusqu'à pas d'heure. Bref cet album est la perle de cette fin d’année 2019 !


www.bornbadrecords.net/releases/pleasure-principle-s-t/
shop.bornbadrecords.net/album/s-t-8

chronique publiée le 14/11/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire