07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
The West Is The Best

Dead Horse One
Requiem Pour Un Twister Records / Modulor Distribution - 22 novembre 2019

The West Is The Best est le troisième album de ce groupe de Valence. Dans la sphère/spirale shoegaze, Dead Horse One connait son sujet et c’est très bien s’entourer. Ainsi au mix on retrouve Mark Gardener (Ride) –à noter la photo de la pochette qui montre la mer, = clin d’œil à la pochette de l’album culte Nowhere ?), qui était déjà présent sur leur premier album et à la production John Loring (Fleeting Joys), déjà présent sur leur 2ème long format. Ainsi les quatre musiciens de Dead Horse One se retrouvent en quelque sorte en famille pour composer leur musique aérienne, remplit de nappe de guitares cristallines, d’effet de larsen, de fuzz et de voix de cathédrale. Petite nouveauté, la voix féminine de Rosika Loring sur le morceau Saudade. Petite gâterie mélodique qu’on aurait bien prolongée sur d’autres morceaux. Le son de l’album est magnifique, avec ce mélange de mélancolie (des années 90 ?) notamment pour le morceau Gaze et d’urgence compacté dans un mur du son très bien maitrisé. Car derrière les larsens et les riffs, il y a toujours une ouverture vers les étoiles et l’infinité de l’océan. Si vous êtes fans de musique shoegaze (Ride, My Bloody Valentine, Lush, Swevedriver, Slowdive, The Boo Radleys) ce The West Is The Best est pour vous !

Chronique de l’album Season Of Mist ici




requiempouruntwister.bandcamp.com/album/the-west-is-the-best
fr-fr.facebook.com/deadhorseone/
www.youtube.com/watch?v=TcUm9giz5Yc

chronique publiée le 24/11/2019


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire