26/02/2020  |  5315 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 26/02/2020 à 12:16:24
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Born Bad Record Shop, 20 Year Anniversary !


Les Disques Mauvais Garçons - 15 janvier 2020

20 ans déjà, que le temps passe vite… 20 ans le plus bel âge ? Quand on a 50 ans, c’est clair que l’âge de 20 ans évoque de bons souvenirs, quoiqu’en y réfléchissant, à 20 ans en 1985, je faisais mon service militaire dans l’armée de l’air à Taverny en banlieue parisienne. Le seul côté positif pour moi, qui débarquais de la Bretagne (en avant Guingamp !), c’est qu’à 17h, c’était quartier libre, et hop direction Paris pour boire des verres, visiter les quartiers et dépenser ma solde chez les disquaires, notamment chez New Rose et aux concerts (The Chameleons, The Cult, Flesh For Lulu, Fad Gadget, Jad Wio à l’Eldorado, The Opposition à la Mutualité, Tears For Fears au Zénith, The Cure et… Dire Straits à Bercy en représentant du groupe au « son CD » -nouveau produit de la marque Philips-, avec un slogan du type « le CD est inusable et ne craque jamais »). Bref les 20 ans, chacun à son histoire.

Ici, le sujet est la boutique de disques Born Bad, qui va donner du panache à un certain JB Guillot pour créer en 2006 son label du même nom. Mais Born Bad, à la base est le nom d’une série de compilations (avec ses pochettes où l’on voit une pin-up) de rock sixties garage avec les morceaux originaux qui ont inspirés le groupe The Cramps, soit justement le style musical des trois protagonistes de la boutique, Iwan Lozach (dit Le Terrible), Mark Adolf et Christian. Mark revient d’Angleterre, où il a fait des petits boulots et Iwan ne bosse plus à la boutique de disques Le Silence de la Rue. Tous les deux sont au chômage. Ils vont s’associer pour se lancer dans une boutique de disques avec dans les bacs les musiques qu’ils aiment : rock garage, punk, oi! , hardcore, soul, R&B, exotica, ska, new wave, psyché, rock ‘n’roll, BO de films, yéyé, pop sixties. Le lieu ouvre ses portes en 1999 rue Keller dans le quartier de La Bastille. Dans ce quartier il y a de nombreux disquaires, dont Rough Trade (tenu par deux ex vendeurs de Dancetaria) et Wave qui viennent de fermer, le Bimbo Tower et sa sélection pointu et beaucoup de disquaires techno house, 100% EP vinyle avec une pochette noire ou blanche, avec les indications de l’artiste sur la rondelle centrale du vinyle. En 1999, une partie des amateurs de rock indé achetait plus volontiers du CD, à cause des morceaux bonus qui n’était pas sur la version rondelle noire. Bref en 1999, coté disques punk et rock garage, Born Bad est une nouvelle et belle boutique spacieuse avec une devanture recouverte des pochoirs à l’effigie des Cramps. Deux ans plus tard, à quelques rues de là, au 11 rue Saint Sabin, Born Bad étant son périmètre en ouvrant la boutique Exotica, pour vendre des vêtements 50’s et 60’s. En 2014, Iwan décide de se consacrer exclusivement à la vente de vêtements, ainsi la « fripe » déménage rue Keller et Mark aidé par Maxime reste centré sur la vente de disques, qui déménage pour le petit magasin de la rue Saint Sabin. Si au début l’espace plus petit étonnait le client, avec le temps il a fini par s’y habituer. En 2019, pour fêter les 20 ans (soit cinq années de plus que la boutique culte New Rose) Mark a organisé trois soirées de concerts avec évidemment Frustration (pour rappel Mark est le batteur et Frustration et c’est la première référence du label Born Bad), Oh Sees, Le Prince Harry, Entracte Twist, Maria Violenza, Ero Guro, Arndales, Bracco, Exek, Succhiamo, Frankie & The Witchfingers.

La fête continue, car en ce premier mois de l’an 2020, voici la suite de l’anniversaire avec la sortie d’une compilation en vinyle qui inaugure également la naissance du label Les Disques Mauvais Garçons. Le disque est édité à 700 exemplaires et est vendu à seulement 10 euros. La pochette, dessinée par Mathieu de FreakCity à la typo début 80 est magnifique. Au programme sonore il y a 14 artistes de sélectionné et on imagine que le choix fut difficile. Ainsi on trouve coté Born side : Arndales, Lars Finberg, Mini Skirt, ERO GURO, Reverend Beat-Man, WIREHEADS, EXEK et coté Bad side : CONERY ISLAND feat. Looch Vibrato, Entracte Twist, KOMPLIKATIONS, BRACCO, PIERRE & BASTIEN, The Shifters, Frustration pour 14 morceaux inédits. Entre les découvertes et les valeurs sûres de la boutique, tout sonne parfait à l’oreille. 20 ans de métier pour conseiller le mieux en indé sans frontière et underground, c’est clair qu'avec Mark et Maxime on est sûr d’écouter des bons groupes. Les clients ne seront pas déçus, car ici c’est la fête du punk et du rock avec toutes ses variantes de la zone. Bref, trois superbes soirées et maintenant une compile vinyle, le shop Born Bad est un vrais passeur de musique qui aime son métier. Espérons qu’ils ne fermeront pas pour partir à la retraite à 62-64 ans !


fr-fr.facebook.com/Bornbadrecordshop/
www.discogs.com/fr/sell/item/1052526137
gonzai.com/les-20-ans-du-disquaire-born-bad/

chronique publiée le 27/01/2020


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire