02/04/2020  |  5337 chroniques, 172 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 02/04/2020 à 07:42:22
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Monolithe

Octave Noire
Yotanka Records/[PIAS] - 14 février 2020

Au mois de janvier 2017 on faisait connaissance avec Patrick Moriceau, aka Octave Noire qui nous présentait Néon, un magnifique premier album bleuté. Dans ma chronique, pour évoquer l’ambiance de sa musique, je citais le film La Route de Salina de Georges Lautner avec sa BO composé par Christophe et le groupe Clinic. Ce film qui fut un bide à sa sortie en 1970 était invisible des écrans, et voici qu’il vient de sortir en DVD/BR (merci à Jean-Baptiste Thoret et sa collection Make My Day !), du coup je viens de le regarder. Ainsi, c’est avec les images du film et le thème musical de Christophe en tête, que je glisse Monolithe, le nouvel album d’Octave Noire dans le lecteur CD pour écouter ses 10 compositions. Je ne vais pas revenir sur le parcours de Patrick Moriceau (se reporter à ma chronique de Néon), juste signaler que Néon fut un bon succès tant public que critique, suivi de nombreux concerts dont deux avec un Orchestre Symphonique. La création de Monolithe s’est faite en solitaire dans un studio avec en guets sur trois morceaux, Dominique A, le rappeur ARM, la chanteuse Mesparow et son complice Frédéric Louis qui a coécrit la moitié des textes. Si on retrouve l’esprit chanson française/BO de film 70, l’élément électro est ici nettement plus présent que sur Néon. Il y a à l’intérieur de Monolithe pas mal de mélancolie et de déambulations, si possible chaussées de coussins d’air. La voix de Patrick Moriceau est posée et légère. Les mélodies synthétiques ont une enveloppe aquatique et lumineuse, où la sensibilité et l’émotion prennent rapidement possession de notre corps. Cet album est comme une immersion dans le vide avec le déploiement des ailes pour garder le capte sur l’horizon. Bref ce 2ème album d’Octave Noire est une réussite sonore et sensorielle !

Chronique de l’album Néon ici




fr-fr.facebook.com/octavenoire/
soundcloud.com/octavenoire
www.youtube.com/watch?v=qWUC-ChxA6s

chronique publiée le 22/03/2020


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire