18/02/2020  |  5308 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 18/02/2020 à 13:15:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Beat 'em up

Iggy Pop
Virgin America - 2001

Il est toujours jubilatoire de découvrir un nouvel album d’Iggy Pop. Cela prouve qu’il n’a pas encore troqué ses Ree??k contre des pantoufles. Après un disque très calme, Avenue B, il a décidé de revenir à une musique plus violente. La pochette, d’une finesse rare, donne déjà un avant goût de ce qu’on va trouver à l’intérieur. Iggy a décidé de produire lui-même un album de Metal. Et croyez-moi, c’est pas du R & B ! La production est plutôt brute, on pourrait même dire qu’elle est inexistante. Tout à fond !
Iggy a composé les 15 titres avec son guitariste de scène. Il aurait fallu faire appel à Ron Asheton plutôt qu’à ce tâcheron de Whitey Kirst. C’est un honnête musicien de scène mais la composition n’est pas son fort, c’est un euphémisme. Les riffs ont été entendus mille fois, il n’y a presque pas de mélodies. Comme sur tout disque de hard-rock, il y a même des slows ! Aïe !
Dans les textes, Iggy philosophe et là attention, ça fait mal : Death is certain, It’s all shit, you’re wearing a Mask, . Et voilà : j’ai mal au crâne à force de faire marcher mes neurones en essayant de comprendre les paroles de l’iguane.
Beat ‘em up ne passera pas à la postérité comme le meilleur album deJames Osterberg. Toutefois, il pourra peut-être permettre à quelques jeunes fans de Metal de découvrir ses disques. Il y a autre chose que Limp Bizkit ou Korn !
Il faut bien avouer que le disque provoque des trépignements contre l’avis du propriétaire du cerveau. Sur scène, il est probable que ces morceaux seront moins indigestes. Reviens martyriser nos oreilles à Clermont-Ferrand, s’il te plaît Iggy ! Je me languis de ta présence depuis ce 18 juillet 1998 où j’avais déchiré mon t-shirt de joie après ton concert ! Hou là là, je m’emporte un petit peu moi…


www.iggypop.com/

chronique publiée le 15/07/2002


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire