18/08/2019  |  5222 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 16/08/2019 à 16:02:00
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Absent Friends

The Divine Comedy
Parlophone / EMI - 2004

Sur Regeneration, le précédent album de The Divine Comedy, Neil Hannon avait décidé de travailler sur la sobriété pop/folk en compagnie du producteur de Radiohead, Nigel Godrich. Malgré des concerts (Printemps de Bourges 2001) et un album corrects, les fans de longue date du groupe avaient émis quelques réserves sur la nouvelle direction choisie. Pourtant, cette étape était paraît-il nécessaire à Neil Hannon pour revenir en solo (mais toujours sous le même nom de The Divine Comedy) avec une musique flamboyante en 2004… Malgré l’absence de ses amis, le génial blondinet à la voix grave réapparaît en effet avec un album qui devrait faire l’unanimité. Gorgé de cordes luxuriantes se posant sur des morceaux superbement écrits (Our Mutual Friend, Absent Friends, Leaving Today), porté par un single aussi immédiatement mémorisable que superbe (Come Home Billy Bird), le nouvel opus permet de faire un agréable séjour au pays de la pop orchestrale. Les ambiances rétro évoquant l’âge d’or de la pop (les années 60, Burt Bacharach… ) conviennent parfaitement à la voix toujours aussi magique du lutin désormais établi à Dublin. Grâce à son ciel perturbé, cette ville permet à Neil Hannon d’avoir l’impression d’assister à des éclipses chaque jour ; à l’écoute de son dernier album, on a plutôt la sensation de voir un grand songwriter revenir en pleine lumière…


www.thedivinecomedy.com
www.parlophone.co.uk
www.labels.tm.fr

chronique publiée le 30/03/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire