13/12/2019  |  5280 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 11/12/2019 à 13:47:36
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Hail to the Thief

Radiohead
EMI - 2003

La toute puissante industrie du disque en est venue à bout. Et c'est bien triste ...
Quand bruissèrent les premières rumeurs de parution sur le net de ce nouvel album studio, le sixième, on n'hésita pas, encouragé alors par le groupe, à aller se procurer fissa les précieuses pépites sur le réseau ...
Malheureusement, quelques jours plus tard, dans un communiqué confus, le groupe revenait sur ses positions et laissait sous-entendre que les versions en téléchargement n'étaient que des ébauches.
Quand on connaît le pointillisme rigoriste de la bande de Thom Yorke, on voulait encore y croire ...
Las, paraît ce mardi 10 juin un album qui ressemble trait pour trait à celui qui, depuis de longues semaines, se déroule en boucle sur nos froids ordinateurs.
Le packaging a beau être superbe, on se sent un peu les dindons d'une farce savamment orchestrée par une multinationale hégémonique, qui plus est quand un scandaleux sticker Copy Controlled orne la pochette.
Et la musique dans tout cela ?
Magnifique, il va sans dire ... Loin d'être une simple resaucée d'OK Computer ou The Bends, quoiqu'en dise le "facétieux" Thom, elle se développe dans de nouvelles directions, toujours contrôlée par la patte magique de Nigel Godrich, dans un rôle proche de celui occupé par George Martin pour les Fab' Four.
Cela donne des moments d'une rare poésie (Sail to the Moon, We suck Young Blood, I will) quand les superbes 2+2=5 (avec une montée cataclysmique), Where I End and You Begin, There there, A Punchup at a Wedding ou Scatterbrain confirment tout le bien que l'on pensait d'elles lors de leur découverte sur scène l'an dernier.
Loin de faire du surplace, le quintet d'Orford est donc fait pour durer, comme le prouve son extraordinaire vitalité scénique actuelle : on se précipitera donc sans hésiter à leur événementielle tournée estivale (Eurockéennes de Belfort le 4 juillet, Les arènes de Nîmes pour la fête nationale).


www.radiohead.com/
www.air-radiohead.com/
www.nepasavaler.net/

chronique publiée le 10/06/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire