07/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Dirge

Dirge
autoproduit - 2002

La sombre pochette du 1er EP du groupe Dirge voit leur nom répété à l’infini, et les premières mesures nous hypnotisent comme le faisait en d'autres temps le morceau de Death in Vegas au même intitulé, qui ouvrait superbement The Contino Sessions.

Dirge, comme chanson lugubre. De ces titres qui composent ce premier effort autoproduit jaillit pourtant la lumière.
Une lumière blanche, désespérée …
Les complaintes délivrées d’une voix habitée et bouleversée s’accompagnent tout du long du doux archet que Mirjam Tautz fait glisser sur son violoncelle .
Le son de ce groupe passionnant s'épanouit autour d'elle : ses compagnons d’épopée, Yann Lafosse et Benjamin Daubeuf, anciens Midnight Run, louchaient davantage dans leur prime jeunesse vers la pop des Waterboys que vers les longues envolées instrumentales du courant post-rock.

Même si le groupe puise et revendique ses influences chez Godspeed You! Black Emperor, il sait se détacher de la férule des prestigieux cousins canadiens et battit sa propre identité, tout au long de morceaux superbement travaillés.
Une révélation, qui nous donne furieusement envie de connaître les futurs projets de ces trois havrais surdoués.


strangesilence.free.fr
www.myspace.com/strangesilence

chronique publiée le 23/04/2003


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire