17/06/2019  |  5204 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 12/06/2019 à 15:01:49
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Deadringer

Rjd2
Definitive Jux - 2002

Sorti en 2002 sur Def Jux, le premier album de Rjd2 fait figure d’ovni par rapport aux sorties précédentes du label d’El-P.

Album majoritairement instrumental, Deadringer distille un hip-hop racé et dynamique, en totale opposition à Endtroducing, auquel il a souvent été comparé par les journalistes de la presse musicale. Complètement opposé, il l’est aussi du Play de Moby, et ce malgré quelques samples vocaux de blues.

On sent au traitement des batteries et à la découpe des samples que Rjd2 a fait ses classes en produisant des instrumentaux pour des rappeurs (en l’occurrence ceux de Megahertz). De même que l’on devine le penchant du personnage à collectionner les disques tant ses sources de samples sont diversifiées.
C’est notamment le cas sur Smoke & Mirrors, le meilleur morceau de l’album, où les samples vocaux sont magnifiquement agencés sur un instrumental plutôt rock. En tout cas, l’alchimie fonctionne à merveille.

C’est le cas aussi sur Shot in the Dark dans lequel Rj utilise un thème de Michel Legrand (thème qui sera repris plus tard comme générique d’une émission d’enquêtes criminelles du service publique) accompagné de dialogues de films.

Non content d’être un petit génie du sampleur, Rj ponctue nombre de ses morceaux de scratchs nerveux qui amplifient encore la dynamique générale.

En terme qualitatif, tous les titres se valent plus ou moins : tout est très bon, même si parfois la présence de rappeurs est dispensable (notamment sur June).

En résumé, un superbe album, frais et inventif (même si vous lirez partout le contraire) qui mérite investissement.
Rjd2 saura t-il confirmer pour son deuxième opus les attentes qu’il a fait naître avec celui-ci ? Who knows what tomorrow will bring? Maybe sunshine, maybe the rain… comme dirait la chanson.


www.rjd2site.com/
www.definitivejux.net/


chronique publiée le 07/06/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire