22/08/2019  |  5227 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 22/08/2019 à 13:53:53
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Visal, La rencontre, The meeting - Poètes mystiques du Hind et du Sind

Abida Parveen
Accords Croisés / Harmonia Mundi - 2002

N’en déplaise à certains grands patrons de maisons de disques, Internet et l’échange de fichiers MP3 via les logiciels P2P peut être un formidable terrain d’exploration et de découvertes musicales, à l’image d’une immense bibliothèque mondiale où tout un chacun peut piocher une musique sans étiquette, sans publicité ajoutée, une musique "autodidacte", libre de tous formats existants.

Bien sûr, tout cela peut paraître assez idéaliste, puisque la question de rémunération des artistes n’entre pas en compte. Cependant, je me rappelle qu’il y a une vingtaine d’années la cassette audio s’échangeait aussi vite que les MP3 à l’heure actuelle, ce qui n’empêchait pas pour autant l’achat de cassettes… Etant donné la multiplication des artistes, des sous-groupes musicaux, du nombre effréné de sorties et du prix élevé des disques, l’échange P2P peut constituer une pré-écoute salutaire avant l’achat. C’est ainsi que j’ai pu découvrir l’album Visal d’Abida Parveen.

Artiste inconnue dans nos vertes contrées, Abida est, dans son pays (le Pakistan), considérée comme l’une des artistes majeures et souvent comparée à Nusrat Fateh Ali Khan, pas moins… Une voix fulgurante qui porte l’auditeur vers un univers imaginaire musical envoûtant et enivrant.

Mis en musique par quatre instrumentistes (Tabla, Dholak (Tambour traditionnel oblong), Harmonium et Flûte bansuri), Visal se découpe en six poèmes appelés Kâfi.
Ces poèmes nous content l’amour à travers ses étapes, ses péripéties, de la rencontre avec l’être aimé Visal, en passant par l’amour absolu ‘Ishq ou encore la séparation originelle d’avec l’être Aimé et la douleur qu’elle engendre, Firaq.
C’est ce que chante Abida Parveen, l’Amour, cette chose impalpable, indescriptible, qui trouble l’être au plus profond, le tourmente, le ronge, le blesse. Un album aux charmes indéniables qui nous plonge au cœur du plus éternel des sentiments.

« N’aie aucune crainte, même de la mort. L’Amour n’a pas peur de la mort. »


www.accords-croises.com/
www.harmoniamundi.fr/

chronique publiée le 29/07/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire