22/08/2019  |  5225 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 20/08/2019 à 15:09:00
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique disque
Meltdown

Ash
East West - 2004

Personne n’aime vraiment les irlandais de Ash. Evidemment, on est triste pour eux. Et on se dit que ça finira bien par changer et qu’ils ne resteront pas éternellement les Weezer du pauvre. Car, pour leur défense, les faits sont là : Ash, en effet, enchaîne avec une parfaite régularité et ce, depuis maintenant une décennie, les singles les plus efficaces qu’il soit. Seulement voilà, de l’autre côté, le sympathique groupe cumule les tares : des pochettes absolument hideuses, un look qui mériterait un ravalement de façade et un positionnement artistique pas très clair (pop ou punk ? intégrité ou pas ?).

Alors, pour tout dire, ce nouvel album ne risque pas de changer la donne. Comme d’habitude, les titres sont cartonneurs et la pochette est ultra-moche. Une jaquette qui justement porte en elle tout la finesse et l’originalité de cet album : Meltdown marque un glissement de la musique vers un son plus heavy, plus métal, d’où les flammes véhémentes de la pochette. Une révolution toute relative. Le featuring avec Slipknot n’est pas encore pour demain et les mélodies accrocheuses un rien naïves sont encore très largement d’actualité.

Alors bilan ? On retiendra le joli Evil Eye et sa mélodie enfantine dopée au riff bourrin. On n’oubliera pas le morceau d’ouverture, l’efficace Meltdown. Mention spéciale aussi à l’accrocheur refrain d’Orpheus ou à la perfection power-pop de Won’t Be Saved. Au final, on a un peu mal aux oreilles mais on a passé un bon moment. Est-ce bien suffisant ?


www.ash-official.com/

chronique publiée le 30/07/2004


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire