16/07/2019  |  5211 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 15/07/2019 à 16:47:51
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique festival
Les Volcaniques de Mars - mercredi 8 mars

2006

Mansfield. TYA

Clermont-Ferrand, La Coopérative de Mai (France)



Un spectacle à voir absolument

En ouverture de la première soirée des Volcaniques de Mars 2006, Mansfield. TYA a sans doute donné le concert le plus réussi du festival, devant une assistance nombreuse venue principalement pour voir sur scène le rock ethno – assez vite fatiguant – de Lo’Jo et le rock festif affligeant de La Milca. On pensait que le public écouterait Julia Lanoë (chant, guitare, claviers, batterie sur un titre) et Carla Pallone (violon, pump organ, claviers) d’une oreille distraite en parlant fort, ce qui aurait été intolérable vu le caractère intimiste de nombre de leurs compositions, mais la majorité des gens ayant fait le déplacement sera conquise dès le premier morceau interprété par les jeunes nantaises. Attentifs pendant l’interprétation des morceaux de l’album June, les festivaliers feront un véritable triomphe au duo à la fin de chaque titre. Un véritable miracle, mesdames et messieurs ! On n’avait pas vu un public aussi respectueux depuis des lustres, ça fait chaud au coeur de ne pas être entouré par des veaux incultes et lourdingues, une fois n’est pas coutume !




Show case émouvant dans l’après midi...

Prévoyant le pire, on était allé assister au show case donné par Mansfield. TYA durant l’après midi dans la cadre du forum de la FNAC de Clermont-Fd, ce qui nous avait permis de constater une nouvelle fois (après Sédières, cet été) que les deux jeunes femmes donnent une incroyable force à leurs morceaux en concert. Malgré une timidité visiblement difficile à maîtriser et un public silencieux, Mansfield. TYA émeut aux larmes avec ses notes et ses mots. Les dernières réticences sont balayées par un torrent d’émotions contrastées…




Concert renversant le soir.

Inutile de dire qu’on prend bien soin d’arriver à l’heure le soir même, pour ne pas louper une miette du concert, qu’on espère plus long que le show case. Nos vœux seront exaucés car le festival Les Volcaniques de Mars laisse le temps aux artistes de s’exprimer : la durée des concerts est correcte même pour les premières parties et, chose rare, les rappels sont autorisés. Conditions idéales donc pour assister à concert mémorable… La voix mutine de Julia (on pense à Chan Marshall de Cat Power), sa guitare tranchante (là, ce sont les irrésistibles Shannon Wright et PJ Harvey qui viennent à l’esprit), le violon insoumis de Carla et les quelques notes égrenées par chacune d’elles sur un piano font le reste… Le public est sous le charme de l’univers de Mansfield. TYA, qui peut prendre des atours chanson folk – en français ou en anglais –, rock bruitiste dissonant ou punk rock tendu à l’extrême. Les arrangements sont aussi sobres qu’hallucinants de richesse ; c’est fou, tout ce qu’on peut faire avec si peu de moyens quand on a de bonnes idées ! La communion entre les deux musiciennes est impressionnante, ce qui contribue au succès du show : jamais éloignées de plus d’un mètre, les deux acolytes sont souvent si proches que l’une pourrait jouer sur l’instrument de l’autre. Les yeux mi-clos ou fermés, le bouche grande ouverte ou les mâchoires serrées, Julia et Carla vivent leur musique à fond. Et dégagent une ferveur vraiment rafraîchissante. Poignant, remuant, subversif, adolescent – en un mot, renversant –, le monde de Mansfield. TYA a fait tourner la tête une heure durant à un auditoire aux anges, malgré la mélancolie du propos. Un spectacle à voir absolument…




A lire également, les chroniques des concerts de Louis XIV, The Elektrocution, Alec Empire, The Briefs et Queen Adreena à l'occasion des Volcaniques de Mars 2006.

Sites Internet : mansfieldtya.free.fr, www.inforockauvergne.com, www.lacoope.org.

Photo Jean-Pascal Blache


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 02/04/2006

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire