28/05/2017  |  4819 chroniques, 160 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 26/05/2017 à 15:10:50
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique festival
Festival Villette Sonique - Mardi 31 mai

2011

The Fall + OOIOO + Cheveu + I Apologize, Espace Charlie Parker, Grande Halle de la Villette, Paris

Paris (France)
Avant dernier soir pour le très réussi festival Villette Sonique 2011, avec par ordre d'apparition à la Grande Halle de la Villette mardi 31 mai, les dispensables I Apologize, les toujours imparables Cheveu, les fatigantes OOIOO et les éternels The Fall...

I Apologize

L'Espace Charlie Parker de la Grande Halle de la Villette commence à être bien rempli (par de vrais fans de rock, pas par des poseurs, ça fait plaisir !) quand le groupe formé par l'artiste plasticien Jean-Luc Verna, I Apologize, déboule sur scène pour un très anecdotique set de reprises sans saveur d'électro disco punk. La troupe et son inquiétant leader queer pensent sans doute être très originaux, borderline et rock 'n roll, mais voir un mec lardé de tatouages et en combinaison de latex prendre des poses suggestives tout en vociférant d'une voix d'iguane de la disco 'n punk, ce n'est pas vraiment bouleversant. Surtout, si ça dure des plombes !

Cheveu

Cheveu est un excellent groupe de scène (on a encore pu le vérifier le 12 mars au Nouveau Casino à Paris), habitué à retourner tous les clubs que comptent l'hexagone, l'Europe et les Etats-Unis d'Amérique... Sur l'immense scène de la Villette Sonique, le trio de blues électro punk Lo FI semble un peu timoré au début de son set, sans doute impressionné par la foule et la très grande capacité du lieu. Malgré tout, après quelques morceaux, les trois infernaux travailleurs de force du rock et du roll arrivent à faire étalage de leur classe coutumière. Leurs titres, récents ou plus anciens, tabassent sévèrement l'ennui, l'apathie et le formatage ; à grands coups de beats de Casio concassés, de riffs de guitare punk blues, de cris psychiatriques et de bidouillages noisy, Cheveu administre une sévère fessée déculottée à l'assistance, ravie ! En prenant en pleine face le génial et hystérique Clara Vénus, l'on se dit que ce groupe-là a vraiment des munitions pour aller très, très loin ! Peu de groupes ont autant de puissance de feu à l'heure actuelle...

OOIOO

Après avoir salivé sur le très beau stand de Cheveu - superbes t-shirts et vinyles, accueil aussi sympa que souriant et tout à 10 euros - et constaté que le merchandising des " stars " japonaises de OOIOO propose des t-shirts à 30 euros, on subit sans bouger une oreille le début de l'attaque en règle de nos tympans par le très irritant groupe arty punk... Oh la la, que c'est chiant ces couinements féminins haut perchés, sur une musique soi disant expérimentale. En à peine une poignée de titres, la messe est dite, on prend nos jambes à notre cou pour éviter de devenir vert de rage, ce qui empêcherait nos trompes d'Eustache d'accueillir comme il se doit le déluge sonore punk de The Fall !

The Fall

Après une interminable introduction, avec des images d'archives projetées sur écran géant et un bidouilleur qui envoie une infecte bande son jouant avec nos nerfs, le plat de résistance de la soirée arrive sur un plateau : le groupe The Fall, enfin les hommes de mains de Mark E. Smith, puis le leader, toujours aussi cynique, mal embouché et parti dans son rôle de vieil emmerdeur...

Depuis quelques années, il a recruté un excellent groupe d'obédience punk rock : deux hooligans cogneurs en guise de section rythmique implacable, un guitariste passé maitre dans l'art d'envoyer des riffs basiques et répétitifs et une choriste organiste... C'est parti pour un set explosif, sans concession aucune et proprement jouissif ! Fidèle à sa réputation de fouteur de merde, Mark E. Smith passe son temps à essayer de déconcentrer ses musiciens – imperturbables –, ses roadies et la sécurité tout en détruisant les micros sur lesquels il dégueule ses mots d'une voix nasillarde et revenue de tout.

L'effet sonore est imparable : boosté par son combo, le gueulard en chef, qui est toujours d'humeur belliqueuse, délivre une magistrale série de titres viscéralement punk, outrageusement rock 'n roll et manifestement faits pour péter les plombs... A force de jeter de l'huile sur le feu en fracassant ses micros par terre, en modifiant les réglages de son guitariste, en démontant le kit de batterie de son préposé aux futs, en pianotant à l'aveugle sur les synthés juste pour faire chier et en empêchant les roadies de bosser, Mr Smith arrive à ses fins : c'est le merdier le plus total sur scène et dans le public. Une jeune femme monte sur scène et enlève son t-shirt, le leader de The Fall s'engueule gentiment avec les hommes de la sécu, en n'entend plus la guitare etc etc. On sait que c'est tout le temps comme ça, mais c'est bien drôle à voir pour la première fois !

Car, même s'il joue à merveille son rôle de connard alcoolo à gueule cassée, celui qui est à la tête d'un montreuse et culte discographie (ses albums, toujours truffés de titres hyper punk, bruitistes et déjantés, sont innombrables) prend soin de faire tourner la machine et de proposer un concert composé de morceaux super virulents et très percutants.

Quand on a le son et le show, comment ne pas prendre son pied ? Malgré l'âge canonique de son songwriter/vocaliste en chef, voir The Fall est encore une expérience mille fois plus rock 'n roll que d'assister aux parodies de rock énervé de tous les nourrissons punks à roulettes FM de la Terre...

A lire, une interview de Cheveu réalisée en janvier 2011.

A lire également, les chroniques des concerts de Thurston Moore + Glenn Branca Ensemble + Half Japanese , Animal Collective + Discodeine & Thomas Bloch + Emeralds et Caribou + The Feeling Of Love + Suuns + Oxbow au Festival Villette Sonique 2011...

Liens : www.villettesonique.com, www.myspace.com/fallthe, http://ooioo.jp, www.myspace.com/iapologizeband et http://cheveu.tk. Photos : Robert Gil. Retrouvez plus de photos sur son site : www.photosconcerts.com/the-fall-paris, www.photosconcerts.com/ooioo-paris et www.photosconcerts.com/i-apologize-paris. Photo du groupe Cheveu prise en janvier 2011 à Mains d'Oeuvres (Saint-Ouen) par Flore-Anne Roth www.floreanneroth.com...


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 07/08/2011

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire