26/02/2020  |  5315 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 26/02/2020 à 12:16:24
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique film
Matrix revolutions

Andy Wachowski / Larry Wachowski
Etats-Unis - 2003
avec : Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss, Hugo Weaving, Jada Pinkett Smith, ...
durée : 128'
C'était par un bel après-midi d'automne, et nous n'avions pas de moyen de locomotion... 14h première séance, j'étais un peu à la bourre, mais ce ne fût pas un mal... car j'ai zappé la séance publicités à 2 balles. Bon alors, je m'installe, je fais un tour d'horizon dans la salle... nous étions à peine un trentaine. Il faut dire qu'à cette heure là, il ne peut y avoir que les retraités (et pour matrix, il n'y en a pas beaucoup !), les chômeurs (et là malheureusement...) avec un peu de tunes, et les congés maladies libres de tout mouvement ( si si, c'est possible quand c'est marqué dessus).

Commence le film...digne successeur du second, ce troisième opus démarre en plantant le décor. Cependant, il semble qu'entre la fin du second et le début du troisième quelques personnages en aient profité pour nous faire des cachotteries. Mais bon, passe.
Pour moi, le moment de la révélation est une scène avec l'oracle, une bourde énorme de mise en scène. Pour vous situer le moment, c'est quand Morpheus et Trinity vont voir l'oracle, qui, la cachottière...(je vous l'avais dit), a changé d'aspect physique. Elle est assise dans le salon.
Et là j'attire votre attention sur les objets figurant sur la table. Lors de trois plans séquence ou nos trois acolytes échangent quelques mots (j'ai pas fait gaffe, trop absorbé par ma trouvaille). On constate qu'un objet a changé...ah ah mais lequel ?? A vous d'aller voir le film pour savoir !! *

Sinon Sion et son alter-ego côté machine n'auront plus de secret pour vous, l'ambiance est vraiment très gothique (comme j'aime ! Les fans de placebo ne seront pas déçus, c'est bien le même univers), les scènes de combat ne sont plus innovantes comme au premier "épisode". Et le Mérovingien est bien un français...car il se fait avoir par une femme !.
Bien sûr ce dernier morceau des frères Andy et Larry Wachowski, n'est pas un chef d'oeuvre en soi, mais la trilogie sera quand même une référence à n'en pas douter !!

* Pour info, il s'agit du paquet de cigarettes qui un coup est ouvert, un coup est fermé (3 fois de suite).


auteur : Le Jumo - lejumo@foutraque.com
chronique publiée le 26/02/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire