26/02/2020  |  5315 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 26/02/2020 à 12:16:24
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique film
Narc

Joe Carnahan
Etats-Unis - 2002
avec : Ray Liotta, Jason Patric, Chi McBride, Busta Rhymes, Anne Openshaw, Richard Chevolleau, John Ortiz, Thomas Patrice, Alan Van Sprang, ...
durée : 105'
Caméra à l'épaule, les images défilent, saccadées, presque dénuées de sens.
On distingue peu à peu deux hommes courant l'un après l'autre. L'un d'eux attaque un passant, lui injecte de l'héroïne. Quelques mètres plus loin, il s'en prend à un enfant. Le poursuivant sort une arme, tire. Les balles ricochent, sautent à la tête de l'agresseur et blessent grièvement une femme enceinte qui se trouvait à proximité. Silence. Le sang coule, noir. Le tireur, apeuré, désorienté, articule une phrase, une seule phrase "I'm a cop". Trou noir...

Dix-huit mois plus tard, rappel des fait devant une commission. Nick Tellis ne dit rien. Peur de s'embrouiller, peur de remuer le passé. On attend une sanction. On pense déjà à la prison. Mais il n'en est rien. A la place on lui fait une proposition. Reprendre une affaire qui piétine. Une sombre affaire de meurtre d'un policier. Nick refuse, hésite, puis finit par accepter.
Dès lors, tout ne sera qu'un éternel recommencement avant la chute finale du sombre rideau de la vie.

Joe Carnahan, dont c'est le second film (le premier n'étant jamais sorti en France), nous montre toute l'âpreté de la vie de ses policiers, torturés entre le sens du devoir, leurs doutes, leurs vies de flics et leurs vies familiales.

Filmés dans les bas quartiers d'une mégapole inaccessible, Joe Patric et Ray Liotta (tous deux sublimes et méconnaissables en inspecteurs désabusés) explorent ensemble le dédale du milieu de la drogue, de leur vie passée et présente, sous fond de vengeance et de crimes. Sombre, le film s'achève sur la voix crépusculaire de Tricky en compagnie des Baby Namboos. Requiem mélancolique d'un film qui ne laisse pas indifférent.


auteur : DrBou - drbou31@hotmail.com
chronique publiée le 09/11/2003

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire