26/02/2020  |  5315 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 26/02/2020 à 12:16:24
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique film
Mari Iyagi

Sung-Gang Lee
Corée du Sud - 2002
durée : 80'
Mari Iyagi est le premier film d'animation Coréen qui sort sur nos écrans.
Premiers pas et première réussite. Le film est époustouflant. Dès la première image, notre regard, notre imagination est happée par un magnifique plan séquence où une mouette hivernale survole la ville aseptisée de Séoul.

Nam-woo est un employé de bureau parmi tant d'autres. Une nouvelle cependant l'attriste. Son meilleur ami Joon-ho part à l'étranger pour trois ans, laissant Nam-woo seul dans une ville glaciale et dépourvue de sentiment.
Avant de partir, Joon-ho lui offre un cadeau, un vieux souvenir d'enfance, un éclat de bille. Un éclat magique qui plonge Nam-woo dans son passé, dans son enfance quasi oubliée.

Nous sommes au début de l'été dans un petit village littoral. C'est le début des vacances et déjà les dernières pour nos deux amis. Joon-ho part à Séoul, première rupture.
Pour l'instant les deux amis s'amusent au bord de l'eau, s'inventent des histoires sous-marines, explorent un phare abandonné et tombent sur la bille magique. Une bille, à l'éclat particulier, qui ouvre sur un autre monde et sur la rencontre avec la mystérieuse Mari.

Film onirique et contemplatif qui nous plonge dans l'univers de l'enfance. Un univers où tout se passe, où tout est possible. Un univers qui n'a pas de limites mais que beaucoup oublient trop souvent.


auteur : DrBou - drbou31@hotmail.com
chronique publiée le 07/10/2003

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire