09/12/2019  |  5278 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 09/12/2019 à 12:40:34
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Growing Up Live

Peter Gabriel
Warner Vision France - 2003
Est-ce que les 14 mai 2003 ou 26 mai 2004 évoquent quelque chose pour vous ? Non ? Et bien à moi non plus, à mon grand regret d’ailleurs… Cela fait 10 ans que le Gab’ n’était pas passé en concert a Paris (hors Amnesty International-Nda), et après avoir visionné ce DVD, je me demande vraiment ce que j’avais de mieux à faire ces soirs-là…

A 54 ans, Peter Gabriel, relooké moine tibétain, arrive seul au synthé et entonne Here Comes The Flood dans la salle milanaise du Filoforum. Comme Phil Collins ou Metallica auparavant, il a opté pour une scène centrale qui va être mise a l’épreuve tout au long du set. Le groupe rejoint le chanteur (avec la présence de Melanie Gabriel, choriste et fille de Peter) et le concert prend son ampleur musicale, avec des titres comme Darkness ou Secret World qui bénéficie d’une fin splendide.
Le spectacle commence réellement sur Downside Up… Le plafond central et circulaire descend pour représenter le ciel alors que Peter et sa choriste chantent tête en bas en marchant sur le plafond !!! Du jamais vu, les cieux deviennent scène et Peter caméraman (Barry Williams Show). A la pointe de la technologie, le chanteur investi le ZORB BALL, sorte de bulle géante et se ballade tout autour du groupe tout en chantant un Growing up de circonstance… la grande classe !
Des plans réguliers sont effectués backstage et l’on se rend compte de l’ampleur du montage d’une telle scène, mais quel bonheur ! Le public se régale et participe à la présentation des musiciens (formidable bassiste – Tony Levin, fidèle depuis 1976 et l’après GenesisNda). Le concert est bien entamé, carton plein sur Solsburry Hill, où Peter enfourche un vélo qui dispose d’une caméra embarquée, et dont l’image est projetée sur les écrans de part et d’autre de la scène. Puis Sledgehammer, le tube de l’album So (1986) qui voit le chanteur enfiler un manteau lumineux du plus bel effet !
L’image est particulièrement soignée (16/9) et le son DTS est vrombissant (un régal !) . « In your eyes, I see the light & the heat, In your eyes, I want to be that complete, I want to touch the light... » Les Italiens sont aux anges et le concert touche a sa fin. Peter Gabriel dédicace la dernière chanson a son père (Father, son) pour finir comme il a commencé, presque seul…

Si vous n’avez pas vu cette tournée, rabattez-vous sur ce témoignage visuel qui est un moment de bonheur extraordinaire. La réalisation est parfaite et vous trouverez dans les bonus une ballade en ville dans le ZORB BALL… Peter Gabriel n’a pas fini de nous étonner (même s’il se fait rare !)


www.petergabriel.com/

auteur : Diego Lagaute - lagaute.diego@free.fr
chronique publiée le 01/09/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire