17/09/2019  |  5230 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 17/09/2019 à 13:41:23
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Tell Me What Rockers To Swallow

Yeah Yeah Yeahs
AZ / Universal - 2004
Premier DVD live pour un groupe qui a bouleversé le milieu du rock avec la sortie d'un premier album, Fever to Tell, jubilatoire, excessif et jouissif. Karen O, chanteuse survitaminée, survoltée à outrance, provocatrice à souhait emmène ses deux autres compères au delà de l'Underground via une prestation électrique de Maps aux MTV Awards.

Le groupe vient de mettre à la poubelle son nouvel album (ndlr celui-ci collait trop au premier d'après les dire de Miss O) et la France cache honteusement cette sortie vieille de quelques mois, mais pourquoi ?

Ce concert enregistré à San Francisco au Fillmore Theatre en mars de l'an 2004 est une excellente captation scénique qui retranscrit avec justesse les propos des Yeah Yeah Yeahs : direct, déjanté, explosif. Les morceaux défilent, frissonnent, explosent, Karen O hurle, jubile, saute partout, se roule par terre, sue, engloutit son micro dans sa bouche pour mieux cracher ses mots et sa furie positive et communicative.

Seul ou à plusieurs, on a la furieuse envie de bondir dans son salon pour se mettre à danser frénétiquement sur les accords primitifs d'une guitare malmenée par l'orfèvre Nick Zinner et sur les rythmes saccadés d'un Brian Chase en pleine montée de cocaïne.

Comment peut-on rester insensible fasse à des compositions aussi efficaces et percutantes que Y-Control, Black Tongue, Down Boy, Machine, Mystery Girl, Maps, Date with the Night, Modern Romance ou bien encore le profond Rich ?

Bien sûr il ne faut pas espérer un live enregistré avec cinquante caméras et des multiples angles de visions mais il faut se le procurer pour ressentir de vraies sensations, brutes et luxueuses. Vingt-deux titres dont cinq inédits et en plus un reportage sur les fans japonais et toutes les vidéos des YYY. Un mot : foncez.

Pour attendre le nouvel album, franchement il n'y a rien de mieux : Yeah Yeah Yeahs !


www.yeahyeahyeahs.com

auteur : Cédric Duchamp - cedric.duchamp@foutraque.com
chronique publiée le 04/03/2005

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire