17/09/2019  |  5230 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 17/09/2019 à 13:41:23
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Live from Royal Festival Hall, 2004

New York Dolls
Sanctuary / Attack - 2004
Morrissey presents the return of the New York Dolls, live from Royal Festival Hall, 2004… Tout est dit dans le titre de ce dvd ! Enregistré à Londres, lors de la reformation des New York Dolls orchestrée par l’ex chanteur des Smiths (qui était en charge de la programmation du festival Meltdown cette année-là), ce bel objet permet d’assister à un très bon concert des poupées de New York. Revue des forces en présence… Comme en 1973 (date de sortie de leur historique album New York dolls), David Johansen est derrière le micro, et il aboie toujours comme un Mick Jagger ayant oublié de faire du jogging sur scène. Sylvain Sylvain officie encore à la six cordes, il décoche moult riffs et solos à la Keith Richards. Arthur « Killer » Kane tient parfaitement sa basse, mais malheureusement plus pour longtemps (il mourra quelques temps après ce concert). Le guitariste Steve Conte remplace avec classe le défunt et mythique Johnny Thunders (auquel le groupe rend hommage en jouant You can’t put your arms around a memory) en enchaînant les rythmiques comme un Chuck Berry punk. Gary Powell (des excellents Libertines) remplace Jerry Nolan comme un chef. Enfin, Brian Koonin assure discrètement aux claviers.
Malgré une véritable hécatombe dans le combo, les années qui passent (les visages burinés sont là pour le rappeler), les excès en tous genres et les tenues extravagantes laissées au placard, les New York Dolls bottent plus que jamais le cul en 2004. Et David Johansen y est pour beaucoup, grâce à un organe vocal surpuissant et un charisme intact. Le répertoire y est également pour quelque chose : c’est une véritable série de hit de punk rock glam survitaminés et malsains à souhait (Personality Crisis, Human Being, Pills, Looking for a kiss ou encore Subway train). Aux dernières nouvelles, le groupe - récemment signé par Roadrunner - serait en train de donner une suite à son prémonitoire album Too much too soon qui date de 1974. Wait and see.

A lire également : une chronique de la prestation des New York Dolls au festival Azkena Rock en septembre 2004.


www.new-york-dolls.com
www.morrisseymusic.com
www.sanctuaryrecords.com


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 04/08/2005

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire