15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Speaking For Trees

Cat Power
Matador Records - 2005
Le premier dvd de Cat Power n’est pas un live filmé par quinze caméras dans un zénith bourré à craquer… Il s’agit en fait d’une prestation solo de Chan Marshall filmée à la fin de l’été 2002 en plan quasi fixe par Mark Borthwick en pleine nature, au milieu des arbres. D’où le titre Speaking for trees

On retrouve le style chaotique et insoumis de celle qui osa reprendre Satisfaction des Rolling Stones sans le fameux riff de guitare. La jeune femme cachée par ses cheveux (et filmée d’assez loin, comme sur la photo figurant sur la pochette) interprète son répertoire, ainsi que de nombreuses reprises dans son style si particulier : elle s’arrête de jouer pour se gratter la tête, bute sur certains accords, joue de dos, reviens plusieurs fois sur la même chanson (Knockin’ on heaven’s door de Bob Dylan), fait des gestes à des personnes que l’on ne voit pas, sort carrément du cadre, et ça dure une heure quarante ! C’est sûr, certains vont devenir fous de rage et insérer le dvd live de Placebo dans leur lecteur… Mais la patience et le calme des fans de folk rock aride seront récompensés au-delà de leurs espérances ; il est quand même assez rare d’avoir l’impression que quelqu’un comme Cat Power joue humblement sa musique pour soi, avec sa guitare électrique malmenée et sa voix troublante. Ceux qui ont eu la chance d’assister à des prestations solo de la timide jeune femme savent à quel point la musique de l’Américaine prend aux tripes, et ce dans le plus total dénuement. En plus, ici, pas de gros lourds qui demandent du rock ‘n roll en hurlant au bar : en fond sonore, on n’entend que le bruit du vent dans les feuilles et celui des grillons qui se dorent la pilule au soleil… C’est donc une de sorte de fantasme réalisé que de voir Chan Marshall nous susurrer à l’oreille (parfois a cappella) ses propres morceaux (superbes), un excellent titre de Matt Ward (Sad, sad song) et des classiques intemporels comme Try a little tenderness, Sophisticated lady, Time is on my side ou encore Night time.

Ceux qui affectionnent la Hi Fi, le dolby, les écrans plats hors de prix, les angles multiples et autres conneries sans intérêt crieront à l’arnaque en découvrant la qualité de l’image (parfois surexposée, floue et tremblante) sur le film et les trois courts métrages (simples, mais beaux, comme l’inédit audio de presque 20 minutes qui figure en cd bonus), mais ce dvd est aussi fait pour les choquer, donc…

A lire également, un compte rendu d'un concert aussi énervant que génial de Cat Power en 2003 et une critique de son indispensable disque You are free.


www.catpowermusic.com
www.matadorrecords.com


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 09/11/2005

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire