06/12/2019  |  5276 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 05/12/2019 à 10:23:34
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Lollipop is burning festival

The Briefs, Jerry Spider Gang, Neurotic Swingers, Petit Vodo, The Hatepinks...
Lollipop Records - janvier 2006
Ah, le joli dvd Rock ‘n roll et la belle pochette que voilà ! Ce bel objet à mettre entre toutes les mains (« Lèche-moi comme une sucette, je suis parfumé à l’acide », peut-on lire sur celui-ci) renferme une captation sauvage d’un concert organisé au Nouveau Casino, à Paris, en novembre 2004. Au menu : cinq flamboyants artistes du label punk/rock/blues marseillais, Lollipop Records, d’où le nom de la soirée, Lollipop is burning festival.

Les fans de Coldplay et Muse aimant regarder les mégashows de leurs favoris avec une foule de gadgets idiots destinés à masquer l’absence de musique correcte - comme l’option multi angles, le son dolby surround stereo 5.6 etc, le making off et autres plaies destinées aux Nerds sourdingues - risquent d’être gravement déçus… ou d’avoir la révélation de leur vie. Les autres seront ravis, car les cinq morceaux joués live par chaque groupe (The Hatepinks, Jerry Spider Gang, Neurotic Swingers Petit Vodo et The Briefs), devant un public survolté sont bien envoyés, filmés à l’arrache et fleurent bon la sueur, le sexe et la rock attitude. Tout cela est entrecoupé d’interviews drôlement instructrives où les journalistes repartent la queue entre les jambes, sans avoir obtenu une réponse digne de ce nom. Les Marseillais The Hatepinks sont très forts à ce petit jeu… Leurs principaux atouts sont néanmoins l’énergie punk et la rafraîchissante connerie qu’il dégagent sur scène ; les auteurs des inoubliables Philippe Manœuvre is a piece of shit et Sehr gut rock und roll roulent des mécaniques, mettent du PQ rose partout, font « chanter » un canard-jouet qui fait coin coin et proposent un vibrant hommage au punk rock qui rend heureux et donne envie de se jeter partout. Les Toulousains de Jerry Spider Gang ne sont pas en reste non plus avec leur furieux et jubilatoire mélange Stooges/MC5. Difficile de rester en place devant ce dvd, d’autant que les Neurotic Swingers (from Marseille) sont toujours aussi énervés et poseurs, mais c’est pour ça qu’on les aime. En plus, ils n’oublient pas d’écrire à la chaîne des hits punk rock remuants (leur nouvel album Sexy & mysterious en est une nouvelle preuve). Juste après, l’excellentissime Petit Vodo parait être le moins outrancier et le plus discret du lot. Mais pas le moins talentueux : son blues punk est totalement captivant et donne envie de faire comme lui sur les morceaux où son épatant groupe le laisse seul : hurler dans un micro en mettant sa guitare à fond, le tout en jouant de la batterie (oui, c’est possible, mais il faut s’entraîner !). La partie live in Paris se termine avec les supersoniques Américains de The Briefs, les rois du morceau punk bref, hystérique et accrocheur. La perspective de les voir sous peu sur scène (à l’occasion des Volcaniques de Mars 2006) nous réjouit au plus haut point !

En bonus, on découvre des images du dernier concert des Gasolheads dans une Machine à coudre en surchauffe, Kevin K à la TV croate, un live cradingue des virulents Manikins, des clips de Neurotic Swingers et de Petit Vodo. Ce dvd remplit parfaitement ses missions : faire passer un bon moment de punk/rock/blues, présenter un label indé sous ses multiples facettes, donner envie de se rendre aux vrais concerts et d’acheter les disques… Que demande le peuple ?


lollipop.records.free.fr


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 23/01/2006

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire